3 astuces naturelles pour soulager les règles douloureuses

Chaque mois, de nombreuses femmes ont des règles douloureuses plus ou moins importantes. Appelées dysménorrhée, ces douleurs sont généralement localisées dans le bas-ventre et/ou le bas du dos. Parfois même, elles peuvent être accompagnées de maux de tête (nommés céphalées) ou nausées. Contrairement au Japon* ou à la Corée du Sud, la France n’accorde pas -encore- de « congé physiologique ». Comment essayer de soulager ces douleurs sans pour autant se ruer sur des antidouleurs ?

Les plantes et huiles essentielles qui vous veulent du bien

Entre les plantes et les huiles essentielles, une fois de plus, la nature est une alliée de taille ! Misez sur des infusions de plantes aux vertus apaisantes comme la mélisse qui réduit les crampes abdominales et la camomille noble, un super antispasmodique. Dans les cas de troubles digestifs, l’infusion de menthe poivrée est également conseillée.
Enfin, pour ce qui est des huiles essentielles (H.E), celles de lavande, sauge sclarée et marjolaine diminueraient l’intensité et la fréquence des douleurs liées aux règles. Utilisées en synergie et préalablement diluées dans une huile végétale ou une crème neutre, ces H.E s’appliquent en massage au niveau du bas ventre.

La chaleur pour le réconfort

Méthode relativement vieille mais qui a fait ses preuves : la chaleur. Que ce soit une bouillotte ou un linge appliqué sur le ventre, ou encore un bain, la chaleur aide à détendre les muscles qui se contractent sous l’effet des règles et favorise une meilleure circulation du sang. Ainsi, et par effet domino, les douleurs menstruelles sont soulagées.
Bon à savoir : la bouillotte d’eau chaude placée sur le ventre est également efficace pour soulager les douleurs liées aux cystites et coliques.

Le mieux-être par les pieds

La réflexologie plantaire peut soulager de nombreux maux, notamment ceux liés aux règles douloureuses. Comment ? En effectuant des points de pression sur certaines zones réflexes comme celles du système génital et des glandes surrénales. Seule précaution à prendre : la séance de réflexologie plantaire s’effectue avant le cycle menstruel et non pendant la période douloureuse.

*Source : Libération.fr