3 BD pour (r)éveiller son féminisme

Cela ne vous aura pas échappé, nous sommes le 8 mars, Journée Internationale pour le Droit des Femmes. L’occasion idéale pour vous conseiller de lire ces trois auteures engagées. Bonnes lectures !

Emma, lanceuse d’alerte

Si vous avez entendu parler de charge mentale, c’est peut-être grâce à elle. Il y a deux ans, la planche d’Emma, « Fallait demander » a fait le buzz, mettant des mots sur ce que vivaient de nombreuses femmes et dénonçant un phénomène trop souvent considéré comme normal. Nope, naître avec des chromosome XX n’inclut pas de s’occuper de toutes les tâches ménagères ET de penser à tout le reste pour tout le monde autour. Et ça ne fait pas de mal de le dire et de le répéter, voire de le lire et de l’offrir (Un autre regard 2).

Un autre regard

Depuis, Emma est revenue sur le devant de la scène, avec une autre illustration, toujours très juste. Dans La Charge Emotionnelle, elle observe l’investissement des femmes dans le bien-être des autres, y compris leur éviter toutes sortes de frustrations et de mécontentements… Faisant passer la bonne humeur de leur entourage avant leur propre aisance mentale. Est-ce que cela vous parle ?

Pénélope Bagieu, réécrit l’histoire

A l’école, les cours d’histoires mettent souvent en scène des hommes célèbres. Pour les femmes, à part Jeanne d’Arc et Marie Curie (toujours présentée aux côtés de son mari)… c’est difficile. A croire que la moitié de l’humanité disparaît dès qu’on parle au passé. Une excellente raison de s’acheter, ou d’acheter à nos enfants la série Culottées de Pénélope Bagieu. On ne reverra pas nos cours d’histoire, mais on découvrira l’histoire de nombreuses femmes illustres, qui n’ont fait que ce qu’elles voulaient. Savoureux !

Culottees

Sophie Gourion dégenre la société

L’égalité femmes-hommes se joue dès le plus jeune âge. En n’enfermant pas les enfants dans des stéréotypes. Mais que faire quand ils rentrent de l’école avec des idées précises sur ce qui est réservé aux filles ou aux garçons ? Mettez leur le dernier livre de Sophie Gourion entre les mains ! Dans Les Filles peuvent le faire / Les garçons peuvent le faire aussi, elle déculpabilise les bambins sur tout ce qu’ils peuvent faire quel que soit leur sexe. Les dessins d’Isabelle Maroger rendent l’ensemble facile à appréhender.

Les filles peuvent le faire aussi

« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » a dit Nelson Mandela. Cela vaut aussi pour améliorer la condition féminine !

Photo by Julian Santa Ana on Unsplash