5 aliments pour résister aux maux d’hiver

Booster son immunité grâce à son alimentation, c’est possible ! Certains aliments, grâce à leur teneur en vitamines ou en minéraux, sont de véritables alliés pour la santé. Voici ceux sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour échapper aux rhumes, gastros et autres grippes cet hiver.

Le chou vert

Pour 100 grammes de ce légume, vous obtiendrez 120 mg de vitamine C. Mieux que dans le kiwi (92 mg), pourtant réputé pour son effet vitalisant (et néanmoins intéressant !). Or, la vitamine C est un puissant anti-fatigue. Elle stimule le système immunitaire et prévient le vieillissement… Une bonne raison de s’en gaver au moindre frimas ! Pour profiter au maximum des effets du chou, on le consommera rapidement (la vitamine C est fragile). Et tant qu’à faire, dans un plat un peu gourmand, comme cette version birmane, qui donne envie de se resservir.

Le thym

Lui, c’est le champion de l’immunité ! La preuve ? Il figure en bonne place dans les grimoires de grand-mère, au rayon anti-grippe : tout l’hiver, elles vous font infuser deux branches dans une casserole avant de siroter l’eau chaude (additionnée d’un peu de miel) au coin du feu. Ce qu’on aime, c’est que le thym est en plus un aromate génial pour relever toutes sortes de plats. Indispensable, par exemple, pour rôtir des légumes au four. Si en plus on peut se régaler, on ne va pas se priver !

Les algues

Une douzaine d’huîtres éloigne la grippe, disent les Normands (comment ça j’invente ?). Riches en zinc et en iode, elles aident à résister aux infections. En version veggie, on choisira les algues, tout aussi puissantes et pleines d’oligo-éléments, pour un effet tonifiant et anti-inflammatoire. Une bonne raison de se ruer au restaurant japonais, ou de verser une cuillerée de spiruline dans son bol de soupe !

Les champignons

Sélénium, vitamine B… Les champis ont tout pour plaire (et d’autant plus qu’ils sont très peu caloriques). Pour la version longue, c’est par ici.

Le curcuma

Pour faire le plein de curcumine, il n’y a que lui. Et comme il agit à la fois comme antioxydant et comme anti-inflammatoire, on en colle partout. Dans les vinaigrettes (il a besoin d’huile pour être assimilé par l’organisme), mais aussi les plats comme ce risotto powerfull à souhait et, surtout, dans le golden latte du soir. Se soigner n’a jamais été aussi douillet !

Et pour compléter, si vous sentez le frisson arriver, n’hésitez pas à relire notre article sur la naturopathie d’hiver !

Photo by Joanna Kosinska on Unsplash