5 astuces pour ne plus procrastiner

Ranger les papiers, répondre à untel, boucler un dossier… On a tous des tâches que l’on remet au lendemain (voire aux calendes grecques), au travail comme à la maison. Voici 5 astuces pour en finir avec la procrastination.

Trouver sa voie

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Confucius : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie« , aurait-il affirmé en -500. Existait-il déjà des procrastineurs et des coachs en développement personnel à l’époque ? Mystère. Il n’empêche, c’est vrai : quand le travail s’appuie sur la passion, il est nettement moins difficile de trouver la motivation. Alors, même si ce n’est pas possible là, tout de suite, maintenant, songez-y pour l’avenir !

Donner du sens

Faire sa déclaration d’impôts, c’est être un citoyen respectueux des lois. Régler le salaire de la femme de ménage, c’est reconnaître la valeur de son travail. Inscrire les enfants au centre de loisirs, c’est s’assurer qu’ils vont s’amuser pendant les vacances… Si une tâche vous pèse, demandez-vous pourquoi vous la faites et ce que cela vous apporte.  Quand on sait pour quelle bonne raison on fait quelque chose, on ne la remet plus à plus tard (et si c’est le cas, songer à la culpabilité que cela engendre devrait vous aider à vous en débarrasser au plus vite).

Commencer petit

Souvent, à force de repousser une échéance, le travail paraît encore plus fastidieux. Le secret ? Hacher menu ce qui doit être fait. La pile de linge sale, la réservation des vacances, le dossier Rami… tout peut être découpé. En tranches de 20 minutes par exemple, minuteur à l’appui. Et quand on a fait le premier pas, les autres s’enchaînent bien plus facilement.

Se challenger

Parfois, quand on est seul face à ses objectifs, il est plus difficile de les atteindre. Vous avez réglé le problème pour le sport, en y allant avec une copine motivée? Vous pouvez faire de même pour les dossiers du bureau (« Géraldine, on se fait un petit challenge ce matin ? Je boucle tel dossier, toi l’autre et la première qui a fini choisit le restaurant de ce midi »). Seul on va plus vite (quoique), ensemble on va plus loin.

Retirer les freins

Imaginons que vous décidiez d’aller à la salle de sport. Vous êtes inscrit et la perspective d’obtenir un corps de rêve pour l’été vous remplit d’enthousiasme. Mais la salle que vous avez choisie est à l’autre bout de la ville, vous devez remettre la main sur vos baskets (où sont-elles ?!) et l’horaire de votre cours nécessite de booker une baby-sitter… Vous voyez l’avarie arriver ? Oui, les multiples freins risquent de vous empêcher de mener à bien votre projet. Mieux vaut donc choisir une salle voisine, un horaire sur lequel vous êtes vraiment libre… Et préparer votre sac la veille.  Moins vous aurez d’obstacles sur votre chemin, plus vous atteindrez votre destination aisément. Allez, on se retrousse les manches, et on s’y met !