Animal Flow, le sport qui réveille vos instincts primaires

Entre gymnastique, capoeira et yoga, l’animal flow invite à se mettre dans la peau de différentes bêtes  pour se muscler en profondeur… Un sport plus exigeant qu’il n’y paraît !

Cette nouvelle activité est apparue en septembre, dans le planning du Klay. Le jeudi à 7h30, Cédric Ovide-Etienne propose un cours étonnant, où les participants adoptent des postures et des mouvements d’animaux, dans une scénographie esthétique. L’occasion de se rendre compte que l’homme a beaucoup évolué (ou que les animaux sont très musclés).

Une discipline intense

« L’animal flow invite à se mettre dans la peau d’un animal qui se déplace en quadrupédie, explique Cédric. Le but est de créer une chorégraphie très fluide, avec des accélérations et des ralentissements, des rotations internes et externes, des flexions et des extensions… Il y a un côté très instinctif, un rapport très fort au corps, au sol et aux appuis. On revient aux bases de la proprioception.  »

Rien que pour « activer » la bête, le participant doit fournir beaucoup d’efforts : à quatre pattes, les différents membres parfaitement alignés, mais les genoux à dix centimètres du sol, il faut tenir ! Ce sera aussi engageant pour se transformer en crabe (tourné vers le ciel) ou endosser la peau d’un singe (accroupi, les bras pendant entre les genoux).

Bref, n’imaginez pas faire des bonds en grognant pour revenir à l’état sauvage. « Quand on regarde des vidéos, ça a l’air beau, mais c’est un sport extrêmement mobilisant, reprend Cédric. C’est un mélange de mouvements instinctifs et, en même temps, très contraignant, sur certains alignements ou des déroulés de mains et de pieds. La concentration est telle qu’on ne peut pas penser à autre chose, on atteint le lâcher prise sans même s’en rendre compte. »

Des bénéfices complets

Si cette rigueur ne vous a pas effrayé, les effets de l’Animal yoga pourraient vous plaire. Car ce travail exigeant paie : les participants y gagnent une grande mobilité articulaire et musculaire, de la souplesse, mais aussi de la stabilité, de l’endurance et un certain développement neuro-musculaire. « Physiquement, tous les muscles travaillent.  »

Tenté ? Cette vidéo, du créateur de l’Animal Flow Mike Fitch, pourrait finir de vous convaincre !