Bogotá
Bogotá

Le Bogotá de Gabriela

0 Shares
0
0
0

Je m’appelle Gabriela, j’ai 25 ans et je suis Franco-colombienne. Je suis née à Bogotá. Profondément féministe, je bosse actuellement dans une asso qui lie mes deux passions : le cinéma et les sujets liés à l’égalité entre les hommes et les femmes. Elle s’appelle tout simplement “Femmes & Cinéma”. Mes hobbies tournent autour de ces sujets là : le ciné, la photo, la culture, l’associatif et les voyages. J’aime aussi la bonne cuisine du monde entier. Et si ça se passe dans des lieux insolites et multiculturels à Paris, ça marche aussi. Je pratique également la boxe et j’aime bien ça.

Combien de temps as-tu habité à Bogotá ?

Je suis née à Bogota et mon coeur y est toujours un peu. J’y ai vraiment passé du temps les 6 derniers mois.

Si une amie venait passer 24 heures à Bogotá, que lui recommanderais-tu et pourquoi ?

Bogota c’est une grosse ville, ça bouge de partout et il faut avoir le coeur bien accroché. Mais une fois domptée, c’est une ville unique et pleine de surprises. On y rencontre des gens chaleureux, dynamiques, curieux et surtout très conscients politiquement, socialement et écologiquement.

Un resto pour déjeuner : Alors si elle n’aime pas la viande, je lui conseille  “Mestizo” un resto vegan dans le quartier de la Macarena. Mais pour les carnivores, c’est le plat du jour à la place du marché de la Perseverancia et un bon jus de fruit pressé.

Un resto pour dîner : Premier lieu à tester c’est “Mini Mal” dans le quartier de Chapinero. Une cuisine colombienne modernisée voir réinventée par ses chefs. Ils respectent le produit, producteurs locaux et tradition. Ils définissent eux-même leur cuisine comme une ” investigation-création gastronomique ».

Une salle de sport : Il existe des parcours  touristiques à vélo assez sportifs qui ont pour but de faire découvrir des aspects underground de Bogotá. Il y a notamment un parcours autour du street art. “Bogotá bike tours”, si je me souviens bien.

Un bar : “Zócalo bar” pour danser la salsa et “Statua Rota” pour boire des “polas” (bières) artisanales.

Un lieu incontournable : Il y a deux lieux qui sont pour moi incontournables :

  1. Monter la colline de Monserrate qui offre une vue imprenable sur Bogota
  2. Aller faire un tour à l’université Nacional dite la Nacho qui est le nid d’une jeunesse en effervescence et un lieu de libre expression pour la contre-culture.

Ton magasin préféré :  J’aime faire mon shopping aux puces de la Candelaria qui ont lieu tous les dimanches. Tu peux faire le plein de fringues, de lunettes, de vinyles, d’affiches, d’objets en tout genre…

Ton musée : Le MAMBO, le musée d’art moderne.

Un spa : Je ne suis pas une adepte du spa mais je conseille les eaux thermales de Macheta. Elles sont à une 1h/1h30 de Bogotá

Le vanity-case idéal pour Bogota : A Bogota, tu as les 4 saisons en une journée donc faut anticiper. Je dirais (et c’est le conseil de toute maman colombienne) la crème solaire, la City Sunscreen de Supergoop, la brume rafraichissante Patyka, et mon rouge à lèvre Nars Breaking Free qui tient toute la journée !

Un vêtement : Pour parler de l’artisanat traditionnel colombien, je dirais la mochila faite par les incroyables tisseuses des communautés indigènes Wayu ou Arhuaca par exemple. Je ne me sépare jamais de la mienne même quand je suis à Paris. Mais si on parle “marque”, je dirais un pancho de la marque Tejidos Rebanca (voir insta)

Lieu particulier pour toi : Mon lieu préféré est peut être le Cinemateca Distrital qui propose à des prix risibles une programmation pointue et hétéroclite. Un lieu incontournable.

0 Shares
You May Also Like