Synergie alimentaire

Boostez votre assiette grâce à la synergie alimentaire

0 Shares
0
0
0

On le sait : le corps a besoin de vitamines et de minéraux pour bien fonctionner. On le sait moins : certaines vitamines aident le corps à assimiler certains minéraux. La synergie alimentaire est basée sur ce postulat : en combinant les bons produits, on peut démultiplier leurs effets et profiter au maximum de tous leurs micronutriments…

De la synergie

Prenons un exemple :  la vitamine C aide le corps à absorber le fer. Donc, si l’on mange un ingrédient riche en vitamine C (les fruits, et notamment les agrumes, mais aussi le persil, le poivron, etc), avec un autre riche en fer (le poisson, les fruits de mer, le tofu, les lentilles…), l’organisme dispose de tous les outils pour en profiter au maximum. La bonne nouvelle c’est que la synergie alimentaire est présente dans de nombreuses habitudes traditionnelles, comme celle d’arroser son poisson d’un filet de jus de citron.

De la prévention

Les chantres de la synergie alimentaire sont formels : nous avons tout à gagner à associer intelligemment les ingrédients, car les bénéfices sont multiples. Ainsi, en combinant les bons aliments, on préviendrait les risques de cancers, absorberait bien plus de vitamines et de minéraux, libèrerait plus d’anti-oxydants, contrôlerait bien mieux notre glycémie et, enfin, améliorerait notre digestion. Autant de vertus qui méritent que l’on se penche sur les combinaisons les plus profitables !

Quelques exemples…

  • Tomate + avocat : les caroténoïdes de la première (qui sont de puissants anti-oxydants) ont besoin de graisse pour être synthétisées par l’organisme. Aussi, il suffit de les consommer avec un peu d’huile végétale ou mieux, un avocat (riche en acide gras mono-insaturés).
  • Thé vert + citron : de la même manière, les polyphénols et les catéchines du thé vert sont bien mieux absorbés par l’organisme grâce à l’acide citrique et la vitamine C du citron.
  • Poisson + brocoli : le premier contient du sélénium (un minéral anti-âge, pour faire court), dont l’assimilation est facilitée par le sulforaphane du brocoli.
  • Framboise + pomme : la première est riche en acide ellagique (qui aide à lutter contre le mauvais cholestérol). Et son pouvoir est décuplé quand on la consomme avec la quercétine, que l’on trouve notamment dans la pomme.
  • Pois chiches + betterave : la seconde est pleine de vitamine B6, qui aide à récupérer le magnésium dont est largement pourvu le pois chiche…

Passionnant, non ? Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.synergiealimentaire.com (l’e-book de Rémi Moha est une mine d’informations sur toutes les synergies alimentaires et leurs effets).

0 Shares
You May Also Like