Capucine et Blanche, un duo qui a du mordant !

Qui êtes-vous Blanche ?
Je suis l’heureuse associée d’Amandine, co-fondatrice de Fleurivore !

A quoi ressemble votre journée « type » ?
Par bonheur, mes journées sont très denses et se ressemblent jamais ! Elles commencent très tôt, pour récupérer nos arrivages de fleurs, une partie de la journée est dédiée à la composition de nos bouquets et à leur mise en valeur sur internet et l’autre au développement de notre business : rendez-vous, rencontres, projets à construire, développement…

Quand avez-vous créé Fleurivore ?
Fleurivore a été créé en mai dernier, mais nous commercialisons surtout depuis septembre dernier.

Pourquoi ce nom ?
Le concept de Fleurivore, c’est de proposer des bouquets de fleurs 0 déchet à la fois ornementaux et comestibles, toutes les plantes qui composent nos bouquets sont cultivées pour finir dans l’assiette, Fleurivore c’est donc la définition parfaite de notre concept ! 

Quelles sont les valeurs de votre concept ?
Avec Fleurivore, nous avons l’ambition de démocratiser la fleur comestible jusqu’ici réservée aux grands chefs, mais nous nous travaillons aussi avec des fleurs propres, c’est à dire françaises et sans traitement ce qui est un point important quand on sait que 85% des fleurs proviennent du Kenya et de la Colombie…


Où avez-vous pris vos inspirations ?
Dans la nature, qui nous offre tant de choses délicieuses à portée de main. Amandine connait les plantes comestibles depuis toute petite et pour ma part mes parents travaillent dans la viticulture biodynamique, nous sommes donc sensibilisée aux plantes depuis toutes petites !

Pourquoi avoir ouvert un lieu physique ?
Nous nous en servons comme atelier de travail ainsi que de bureaux, et ce lieu permet à nos clients de venir à notre rencontre !

Quels vont être vos développements à venir ?
Fleurivore a pour ambition de varier sa gamme de produits ( dérivés de produits à base de plantes comestibles, plants, ateliers autour des plantes comestibles…) mais dans nos rêves les plus fous, Fleurivore aurait également sa propre production de plantes comestibles ! 

Que sera le marché du green, en France, dans 5 ans ?
En regardant dans ma boule de cristal, je dirais que le green prendra de plus en plus de place dans nos vies, que chacun s’interrogera sur la provenance non plus seulement de ce qu’il mange mais plus globalement de toutes les denrées consommées ! J’espère également que le green sera suffisamment attractif économiquement pour que toutes les grandes entreprises opèrent ce changement, mais je pense tout particulièrement qu’il ne faut pas attendre ce changement des grands, il faut le faire par tous les gestes aussi petits soient-ils, sur tous les plans !

Que sera Fleurivore dans 5 ans ?
Fleurivore sera certainement une entreprise divisée en 4 secteurs : les bouquets de fleurs comestibles / Le traiteur floral / Les événements et ateliers autour des plantes comestibles / La productions de plantes comestibles.

Quelles sont les disciplines et rituels qui vous permettent d’avancer ?
Des séances de sport, des moments d’amitié toutes les 2 !

Quel est votre mantra ?
On a regardé la définition… Et du coup : Mangermangermangermangermangermangermangermangermanger ça marche ? 🙂

 

Crédit photo : Amandine et Blanche pour Le Parisien /Pauline Conradsson