Connaissez-vous les cercles de femmes ?

7 Shares
5
0
2

Sororité. Féminité sacrée. Ces concepts qui pouvaient apparaitre désuets (voire inexistants) sont plus que jamais au cœur de nos existences. Quand certains pensent encore qu’entre elles, les femmes se déchirent, les cercles de femmes prouvent que si l’archétype féminin a été rudement blessé par la rivalité ou la mesquinerie, les femmes sont surtout capables de s’unir pour renouer ensemble avec leur pouvoir longtemps enfoui.

Cercles de femmes, plus qu’un rassemblement

Certaines femmes se construisent au sein d’un cercle féminin familial. Il y a les sœurs, les mères, grands-mères, tantes, cousines, des figures féminines de référence, fortes, puissantes, rassurantes et réconfortantes qui gravitent quotidiennement dans leurs vies. D’autres grandissent grâce à une famille de cœur, au travers de cette sororité instaurée avec des amies, des collègues, des comparses de sport, d’école… Toutes ces femmes qui évoluent ensemble autour de valeurs, d’envies communes et surtout une volonté partagée : l’entraide. Et puis il y a un troisième groupe, celles qui se rassemblent avec d’autres femmes. Des inconnues ayant toutes envie de s’unir, de renouer avec leur pleine puissance, de piocher dans l’expérience des autres afin de grandir, et de partager, elles aussi, leur histoire afin d’aider leurs semblables à franchir certains caps. 

Ce troisième groupe, ce sont les cercles de femmes dont les origines remontent à des temps très anciens. Depuis toujours, les femmes se sont rassemblées entre elles pour échanger sur des thèmes qui leur sont chers. Dans cet espace intime où toutes ont la même importance, elles peuvent se confier, partager des secrets, rêves et intuitions. Le cercle crée une bulle de compréhension, soutien et écoute dans une bienveillante ambiance où finissent par se tisser des liens profonds et sacrés. Cette sororité spirituelle offre ainsi un refuge, une stabilité, une solidité où être respectée sans craindre le moindre jugement.

Aujourd’hui, les cercles de femmes font se rassembler des femmes de tout âge et culture afin de célébrer le féminin au travers de rituels particuliers et dans une optique de transmission, libre parole et bienveillance.

Comment se déroule un cercle de femmes ?

Composé d’une dizaine de femmes, le cercle dure entre deux ou trois heures. Certaines réunions peuvent être thématiques tandis que d’autres s’accordent simplement avec les saisons ou phases lunaires. Les cercles ont, dans tous les cas, un dénominateur commun : le féminin. Cela passe par l’évocation de son expression, ses qualités, sa façon d’être incarné (ou non), les blocages rencontrés, etc.

Bien qu’il n’y ait aucune hiérarchie, la femme qui l’anime propose un rituel marquant l’entrée dans l’énergie du cercle. C’est ainsi qu’il débute et se clôt. Concentrée sur l’instant présent, chacune est invitée dans cet espace sacré, à se centrer sur soi et sur les autres participantes. Durant cette réunion, diverses pratiques peuvent avoir lieu comme la danse, la méditation, relaxation, musique, établissement de rituels ou simple prise de parole, chacune son tour. Un bâton de parole est d’ailleurs instauré pour qu’aucune interruption n’ait lieu lorsqu’une membre s’exprime. 

Au cours du cercle, chacune se doit d’être dans le respect et le non-jugement mais aussi de parler selon sa propre expérience et sans interpréter le discours des autres participantes afin que chaque femme puisse avoir la liberté de s’exprimer si elle le désire.

Quels bienfaits retire-t-on d’une participation à un cercle de femmes ?

C’est l’opportunité de puiser une écoute et une aide qui fait (re)découvrir les dimensions de la sororité et de l’art du rituel, disparus dans nos sociétés modernes mais vers lesquels nous tendons à nouveau. C’est l’occasion d’y briser des tabous tout comme de s’exprimer sur des sujets difficiles à extérioriser. Au-delà de ses aspects, participer à un cercle de femmes ouvre la porte à :

  • La bienveillance
  • La transmission
  • Le non-jugement
  • L’attachement à nos pairs
  • Une meilleure connaissance du féminin, de ses cycles et une acceptation de notre nature
  • Panser les blessures liées à son féminin
  • Déposer quelque chose dont on ne veut plus (souffrance, évènement douloureux, émotion…)
  • Partager autour d’un vécu commun
  • Renouer avec le silence, la créativité, la découverte, la méditation…

Ne reste qu’à trouver le cercle de femmes qui vous convienne… ou à le laisser vous trouver !

Prenez soin de vous et de vos proches !

7 Shares
You May Also Like