Constance Hamel : la vie Kintsugi « Les belles histoires », podcast #4

Kintsugi par Constance Hamel

Au Japon, quand une céramique est cassée, au lieu de la mettre au rebus, les brèches sont agrandies et sont réparées avec une poudre saupoudrée d’or. Les brèches deviennent alors incassables et embellissent la céramique originelle. Ce processus artisanal ancestral s’appelle le kintsugi. Kintsugi, c’est aussi le nom de l’association créée par Constance Hamel.

Une structure qui vise à informer et accompagner les personnes touchées, de près ou de loin, par la maladie. La maladie, Constance la connait bien, depuis qu’elle a touché son fils Martin, il y a un peu plus d’un an. Durant ces mois de combat contre le cancer, elle a mesuré l’importance de l’accompagnement. Elle a donc décidé, aujourd’hui, de créer la vie Kintsugi. C’est l’histoire d’une femme qui croit que la maladie et les accidents ont un sens et qu’ils n’arrivent pas par hasard. L’histoire d’une mère qui, pour répondre à la fatalité, a choisi la bienveillance…