La sobriété, c’est stylé !

Se prendre une cuite est devenu has been. « Sans alcool la fête est plus folle », le slogan vintage de Mister Cocktail, n’a jamais été autant d’actualité. Une tendance parfaite pour la santé, la beauté, voire la spiritualité !

Le whisky-coca sera-t-il bientôt détrôné par Instagram et le yoga ? C’est en substance ce qui est en train de se passer aux outre-Atlantique et outre-Manche. En Grande-Bretagne, pays pourtant connu pour ses monumentales bitures adolescentes, plus d’un tiers des 16-24 ans ne boit pas du tout d’alcool, soit deux fois plus qu’il y a dix ans, d’après une étude de l’université UCL à Londres. Damned ! Why ?

Meilleur pour la santé

Sans parler d’addiction, les ados britanniques préfèrent le jus d’orange à la bière parce que cela leur va mieux au teint. Oh yeah : pensez à ces malheureuses photos de fin de soirée, celles sur lesquelles vous pensiez être au top et qui vous renvoient le lendemain un reflet disons… discutable. Sans alcool, on échappe aux effets secondaires, le teint terne et fatigué, les yeux bouffis, etc. Evidemment, on échappe aussi à la gueule de bois et aux deuxièmes effets kiss cool à plus long terme (comme la sensation d’avoir pris 20 ans pendant ses années de fête à la fac). De quoi garder de meilleurs souvenirs de ses soirées !

Question de priorité

Si la sobriété est ainsi encensée, c’est aussi qu’elle permet de rester pleinement conscient. Et dans un monde qui va aussi vite que le nôtre, les Millenials savent qu’ils n’ont pas de temps à perdre pour construire leur avenir. A New York, les soirées branchées de Club Soda ne désemplissent pas. On y parle de pleine conscience, de concentration, de quête de sens, de méditation… Bref, de pratiques et de valeurs pour être bien dans sa tête et dans son corps. Sans alcool !