L’acroyoga, prêts à planer ?

Vous aimez le yoga ? Vous pourriez adorer l’acroyoga ! Cette discipline hybride mêle la sagesse et la souplesse du yoga avec la force et le fun des acrobaties. Idéal pour s’amuser, se relaxer, créer du lien… et bien plus encore.

C’est d’abord une photo qui a attiré notre attention. Appuyée sur les pieds de son partenaire, une jeune femme semblait voler. C’était beau, aérien, emprunt de sérénité. Etait-ce du cirque ? De la danse ? Ni l’un ni l’autre, confirma la légende qui mentionnait l’acroyoga. L’acroquoi ? Pour en savoir plus, nous avons demandé une interview à Mélanie Lo, qui enseigne la discipline chez Eléphant Paname.

Mélanie, pourquoi faut-il essayer l’acroyoga ?

C’est une discipline très fun. On s’y amuse, on réveille son âme d’enfant. C’est de l’acrobatie, mais avec la conscience du yoga, et en interaction avec un partenaire. On ne cherche pas la performance, la finalité de la posture, mais plutôt l’échange, l’harmonie, la présence dans l’instant présent. C’est aussi une pratique qui créé des liens, de coeur, d’amitié et de bienveillance. Enfin, c’est une activité dénuée de toute ambiguïté de séduction. C’est très spontané !

Quelles qualités faut-il avoir pour pratiquer ?

La curiosité ! La souplesse n’est pas requise pour commencer. Comme en yoga, si on n’est pas souple, tonique agile, costaud… ce n’est pas un problème : ça va venir dans la pratique. C’est une activité très complète, qui permet de développer, en plus des qualités physiques, la gestion du stress et de la peur, l’empathie, la communication. C’est un exhausteur de qualités humaines.

 

Comment se passe un cours d’acroyoga ?

Il va falloir venir essayer (rires) ! On commence par faire connaissance dans le cercle, avant de préparer le corps et le mental. Les postures viennent ensuite, et on alterne les trois rôles : le flyer, la base (qui porte) et le spotter (qui assure la parade). Les trois postures sont intéressantes.

Les cours durent une, deux, trois heures… Mais le plus commun c’est deux. Certains sont plutôt solaires – acrobatiques et dynamiques, d’autres plus lunaires – à visée thérapeutique et relaxante. Celui qui est porté se laisse vraiment flotter, la sensation est très proche de la flottaison. Il faut vraiment essayer au moins une fois dans sa vie !