Le freekeh : la céréale à la mode chez les foodistas

C’est la nouvelle obsession des healthy girls. Et pourtant, le freekeh, autrement nommé frikeh ou encore frik n’a rien de nouveau puisque cette graine serait l’une des plus vieilles céréales au monde. Pourquoi fait-elle autant parler d’elle aujourd’hui, et quels sont ses bienfaits ? Réponses.

Free le freekeh !

Venu d’Orient, le freekeh est une variété de blé dur, surnommé « blé vert » parce que récolté avant maturité. La légende voudrait que des cultivateurs, essayant de sauver une récolte ravagée par le feu, aient découvert sous l’enveloppe brûlée de ce blé une graine délicieuse, encore tendre et au goût fumé. Une autre légende raconte que des paysans affamés, croulant sous les impôts, auraient eu l’idée de récolter leur blé avant germination et avant le passage des percepteurs. Du blé qu’ils auraient ensuite jeté au feu. Alors, vrai ou faux ? Ce qui est certain, c’est que le freekeh est récolté un mois avant maturité, puis grillé et aussitôt séché au soleil. Sa saveur particulière, fumée et légèrement torréfiée, fait de lui un ingrédient très apprécié par les foodistas qui le cuisinent entier, avec les grains cuits al dente, ou concassé façon boulgour.

Les bienfaits du freekeh

Difficile de les lister tant ils sont nombreux ! Deux fois plus riche en fibres que le quinoa, et donc plus rassasiant, le freekeh est aussi plus fourni en protéines que le riz complet, affichant un indice glycémique faible. Cette graine « verte » contient également moins de gluten et fournit pléthore de minéraux, comme le zinc, le fer, le potassium, le calcium et de la vitamine B. Quand on vous dit que cette céréale a tout pour plaire !

Comment le cuisiner ?

Comme le riz ou le quinoa, le freekeh, que l’on trouve généralement sous forme concassée dans les magasins bio, se cuit dans une grande casserole d’eau bouillante. Il se déguste aussi bien chaud que froid, en risotto, en base de salade ou en guise d’accompagnement. Vite fait, bien fait, bon pour la santé et les papilles, le freekeh, longtemps oublié, a bien mérité de retrouver sa place dans nos placards !