Les sels, des atouts beauté insoupçonnés

Si le sel commence à être sérieusement mis sur le banc des accusés côté cuisine, on en use et en abuse de plus en plus dans nos salles de bains. Forme, propriétés exceptionnelles ou couleurs, chaque sel a ses petites particularités et peut redonner éclat et fermeté à notre peau. 

Quels sels choisir ?

On vous met en garde tout de suite. Quand on parle de sel, il ne suffit (peut-être) pas d’ouvrir son placard et d’utiliser le sel traditionnel que l’on a l’habitude d’ajouter à nos plats. Ce sel, souvent raffiné, a perdu les propriétés utiles au soin de la peau. On se reporte vers des sels bourrés d’oligo-éléments. Les trois sels qui se classent directement sur le podium sont le sel de la mer Morte, le sel d’Epsom et le sel rose de l’Himalaya (aussi très utilisé en cuisine). 

Pour une relaxation intense

Le sel d’Epsom est le champion toutes catégories en ce qui concerne la relaxation. Composé intégralement de sulfate de magnésium, il provient de gisements situés en Grande-Bretagne. Connu là-bas depuis le 18ème siècle, Epsom est la première station balnéaire recensée en Angleterre. 

On a redécouvert ses vertus dans les spas modernes qui proposent des soins relaxants à base de sel d’Epsom. En effet, le sulfate de magnésium a pour propriété d’abaisser le niveau d’acidité de l’organisme. Il permet donc au corps de retrouver son équilibre plus rapidement et de faire le plein d’énergie. 

Comment l’utiliser : en bain, notamment après une séance de sport pour détendre les muscles.

Pour hydrater en profondeur

Oui, le sel peut avoir des vertus hydratantes. C’est le cas du sel de la mer Morte. Très concentrée en sel, la mer Morte est une source importante de minéraux et d’oligo-éléments. Le sel qu’on en extrait est particulièrement efficace pour régénérer, hydrater et apaiser la peau et fait des miracles sur les peaux sujettes à l’eczéma ou qui sont très sèches, voire même atopiques. 

Comment l’utiliser : jeter 2 grosses poignées dans un bain à 37°C et faire trempette 20 à 30 min. Appliquer de la crème très hydratante en sortant du bain.

Pour une détox de l’épiderme

Le sel de l’Himalaya est particulièrement précieux puisqu’il provient d’une mer évaporée il y a 250 millions d’années. Niché profondément sous les rochers, il est naturellement exempt de toute pollution. Très riche en fer, zinc et sélénium, il est réputé pour posséder les 3/4 des oligo-éléments dont le corps humain a besoin (on comprend donc mieux pourquoi c’est aussi un allié culinaire miraculeux). Son cocktail de minéraux lui confère des propriétés détoxifiantes et régénérantes.

Comment l’utiliser : en bain lui aussi ! Mettre 3 poignées de sel de l’Himalaya ainsi qu’une poignée de bicarbonate de soude dans l’eau du bain. Quelques minutes suffisent pour bénéficier de ses effets. On peut aussi l’utiliser comme exfoliant en mélangeant 2 cuillères à soupe de sel à 3 cuillères à soupe d’huile végétale (coco ou amande par exemple).