Lili Barbery, le kundalini yoga a changé sa vie !

Depuis huit ans, elle partage sur son blog toutes ses découvertes et, depuis peu, ses prises de conscience. Lili Barbery vient de créer, avec la marque Damart, une tenue de yoga complète, chaude et douillette. L’occasion rêvée pour une interview !

Avant de rencontrer Lili, on était déjà fan de son blog, lilibarbery.com. Un petit coin de paradis virtuel, où l’on trouve de sublimes adresses d’escapades, des articles food alléchants, des immersions passionnantes dans l’univers de la beauté… Et des billets d’humeur sans fards, hyper inspirants. Bref, après ces lectures, le livre de Lili, Pimp my breakfast, et sa collab avec Damart apparaissaient comme des prétextes quasi fallacieux pour l’interviewer. Car c’est bien elle que l’on a envie de rencontrer !

Qui es-tu Lili ?

Je suis… influenceuse, bien que j’aie moi-même du mal à définir ce concept. J’ai créé mon blog en 2010, Ma Récréation à l’époque, désormais lilibarbery.com. Auparavant, j’ai été journaliste beauté pendant 15 ans, pour Vogue puis M Le Monde. Les sujets évoluent en même temps que moi : au début, je parlais beaucoup de beauté, parce que c’est dans ce domaine que j’étais experte, et d’art de vivre, car la beauté, c’est aussi tout ce qui suscite l’émerveillement.

En 2016, j’ai traversé un moment compliqué après les attentats. J’avais un très fort sentiment d’insécurité et je ne me sentais pas bien dans mon corps. A 40 ans, je me trouvais hideuse et je m’auto-saoulais en me demandant quand cela s’arrêterait. J’ai commencé à partager davantage ma fragilité avec mes lecteurs. Et puis, il y a eu des déclencheurs, dont un cours de yoga auquel je n’avais pas envie d’aller.

C’est là que tu as découvert le kundalini yoga ?

Une révélation ! J’ai plongé, comme Obélix dans la marmite de potion. En deux ou trois mois, j’étais accro, je pratiquais deux à trois fois par semaine, alors qu’avant je ne faisais rien. Désormais, c’est tous les jours, dès le matin. Je commence au saut du lit, après une douche froide, je m’échauffe puis j’enchaîne les postures, avec des respirations assez actives et des méditations. Je prends aussi des cours en journée car j’ai décidé de me former. Et j’en donne, à l’espace Sayya et Satnam Montmartre.

Qu’est-ce que le kundalini yoga a changé dans ta vie ?

Je me suis connectée à un espace que j’ignorais à l’intérieur de moi. Un sentiment de sécurité et d’amour que j’avais passé ma vie à chercher ailleurs, chez les autres. Après, on ne prend plus les choses de la même manière : on a envie de rester dans cet espace, c’est mieux que la drogue. Avant, je bossais comme une dingue et je passais mon temps à m’en plaindre. Maintenant, je peux ralentir car je n’ai plus peur, de ne pas être appréciée, de ne pas exister. Je cherche plus de cohérence dans ma vie, j’ai pris conscience de l’urgence écologique… Et par conséquent, je ne vis plus, je ne consomme plus et je ne jette plus comme avant. C’est comme une série d’éveils successifs. Ce que m’a appris la pratique du kundalini yoga, c’est qu’une autre manière de vivre est possible.

ps: La photo de Lili est signée Julie Ansiau. Lili y porte le legging et la brassière qu’elle a créé avec Damart et qui sera disponible le 15 janvier. Le sweat doudou et le plaid non moins doudou, sold out, bénéficieront d’un réassort début février.