Marion Weber, une entrepreneuse passionnée de botanique

Qui êtes-vous Marion ?
J’ai 29 ans, et je suis diplômée d’une école de commerce. Je suis passionnée de botanique depuis toute petite, je connais bien les plantes et j’adore jardiner. En parallèle de la création d’ODEN, je me forme à la naturopathie et l’aromathéraie.

A quoi ressemble votre journée « type » ? 
Réveil à 7h, je boire un verre d’eau et fais 50min de yoga (1ère série d’Ashtanga). Je bois un jus de carotte, petit-déjeune et pars rejoindre mon équipe à La Ruche, notre incubateur. Je travaille (emails/rdv), jusqu’au déjeuner, que nous prenons sur la terrasse panoramique de La Ruche maintenant qu’il fait beau ! L’après-midi est dédiée au développement produits chez ODEN. À 19h, je rentre, si j’ai la motivation, j’essaie d’aller faire quelques longueurs à la piscine à côté de chez moi. Je dîne (j’essaye le plus possible de manger des fruits et légumes bio, locaux, le moins transformés possible ;)) Je coupe mon téléphone (pour ne plus regarder mes mails/insta/facebook). Je lis, et je m’endors :).
Je précise que ceci est la journée type que j’aimerais suivre tous les jours, mais je n’y arrive pas !

Quand avez-vous créé ODEN ?
J’ai créé ODEN en 2017, avec ma mère Laurence, ingénieur agronome.

Pourquoi ce nom ?
ODEN est un mélange de 2 mots : une ODE à la nature et à la beauté, et les jardins d’EDEN, où poussent des plantes extraordinaires.

Quelles sont les valeurs de votre marque ?
Simplicité des formules, ingrédients naturels et bruts et cultivés en France.
En trois mots : simplicité/local/transparence

Où avez-vous pris vos inspirations ?
J’ai pris mes inspirations de ma grand-mère, qui a une peau magnifique et n’a jamais utilisé que des huiles pour son visage, des paysans de l’Aveyron, où je vais chaque année depuis mon enfance, de la Slow Cosmétique (Julien Kaibeck notamment) et de la naturopathie.

Quelles vont être vos développements à venir ?
Une huile démaquillante, une huile végétale issue de la recherche avec 5 agricultrices installées en biodynamie et une crème sans conservateur.

Que sera le marché de la beauté, en France, dans 5 ans ?
Dans 5 ans, je pense que le marché de la beauté sera naturel ! Je ne vois aucune raison de continuer à utiliser des ingrédients synthétiques, à part les raisons « économiques » (ingrédients moins chers). Or dans la beauté, les consciences s’éveillent vite, et je pense que dans 5 ans, les marques s’adapteront à la demande des consommatrices : une beauté saine, naturelle, transparente, et écologique.

Que sera Oden dans 5 ans ?
Dans 5 ans, j’espère qu’Oden sera la référence comme marque de « beauté holisitque, naturelle et locale ».

Quelles sont les disciplines et rituels qui vous permettent d’avancer ?
J’ai une énergie et une créativité folle, mais en retour je stresse pour un rien, et le stress m’empêche d’avancer. Méditer et faire du yoga régulièrement m’aident beaucoup !J’apprends à relativiser, heureusement, sinon je ne pourrais pas continuer ce beau projet 😉

Quel est votre mantra ?
J’ai envie de citer Pierre Rabhi « La nature offre à  la fois ce qui nourrit le corps et le guérit, émerveille l’âme, le cœur et l’esprit. »