Nos faux-amis dans l’assiette

Ce n’est pas qu’ils sont mauvais ! Mais ils ne sont pas aussi sains ou aussi light qu’on l’imagine. Voici une selection de nos faux-amis alimentaires. Bon à savoir !

Les plats préparés, même s’ils sont affichés light

C’est une question de logique économique : les industriels de l’agro-alimentaire utilisent des ingrédients bas de gamme pour limiter leurs coûts. Pour compenser et obtenir un goût acceptable, ils ajoutent du sel, du sucre, des additifs (épaississants, colorants, conservateurs…). Bref, comme dirait Jean-Pierre Coffe, « c’est de la m..de » ! Et ça vaut aussi pour les soupes et les céréales du petit-déjeuner (aïe). On a beau apprendre à lire les étiquettes et éviter les préparations douteuses, le meilleur moyen de bien manger, c’est de cuisiner !

Les jus de fruits

C’est si simple d’avaler un verre de jus d’orange, en se disant que l’on ingurgite ainsi une bonne dose de vitamines… Pas faux ! En revanche, même fraîchement pressé ou mixé, le jus – ou le smoothie tendance – prive notre corps des fibres du fruit frais, pourtant fort utiles pour la satiété et le transit intestinal. Et on ne parle évidemment pas des jus en bouteille, à base de concentré, de pulpe, etc (voir le point précédent). En gros, si l’on a soif, mieux vaut boire de l’eau, et si l’on veut des vitamines, croquer un fruit.

Les chips de légumes

On pensait avoir trouvé l’alternative aux chips de pommes de terre pour le croustillant de l’apéro. En fait, non. Ok, les carottes, céleris, panais, betteraves sont moins caloriques, mais ils sont quand même frits (= baignés dans l’huile, yummy). Pour mettre du croquant sur la table, on préfère donc les crudités.

L’avocat, la banane…

Pas d’affolement : vous ne risquez rien à vous régaler de cet avocado toast. Mais si vous voulez garder la ligne, il est utile de savoir que l’avocat est riche, et pas seulement en vitamines et en oméga 3 : 220 calories pour 100 g, contre 18 pour l’artichaut ou 29 pour l’aubergine… Même gymnastique côté fruits: c’est la banane qui remporte la palme (94 calories pour 100 g, alors que la cerise plafonne à 78 et la clémentine, à 30). Inutile de vous mettre la rate au court-bouillon : la brioche affiche 400 cal. pour 100 g, la mozzarella 300, les pâtes 350… Et ce n’est pas pour autant qu’on va arrêter d’en manger !

Les amandes, les noisettes…

Au jeu de « quel aliment apporte le plus de calories » (par ici), on est tombés sur un os, et de taille : les fruits secs, encensés partout (et par nous en premier !) pour leurs apports en omégas, en minéraux, en fibres et tutti quanti, sont de véritables bombes caloriques. 578 pour 100 g d’amandes, 646 pour les noisettes, 591 pour le sésame. Bref, la règle pour ne pas devenir dingue est la même que pour les cocktails : se faire plaisir, mais consommer avec modération. Bon appétit !