Peut-on passer en mode « love » sur commande ?

Cette année, la Saint-Valentin tombe un jeudi (aujourd’hui, au cas où cela vous aurait échappé). La tradition voudrait donc que ce soir, vous soyez totalement disponible pour une soirée en amoureux. Séduisant-e, rayonnant-e, bombe sexuelle prêt-e à l’action…

Oui, mais…

Oui, mais. Le boulot. La maison. Les enfants. Et aussi les transports. Le banquier qui a appelé ce matin. Et votre homme/femme qui a encore pris une prune alors que la carte grise est à votre nom. Et la routine, aussi… Autant de tue-l’amour qui font que ce soir – comme de nombreux autres soirs, être un homme ou une femme amoureuse va être un véritable challenge.

Peut-on passer en mode « love » sur commande ? Où est le bouton « amour » sur votre télécommande ? Voici quelques pistes, pour la Saint-Valentin et pour tous les autres soirs, pour réussir en un éclair votre métamorphose d’amoureux.se.

  1. Respirer. Disons que c’est une tradition ici. Toutes nos listes de conseils commencent par la respiration (sauf celles des recettes de cocktails, quoique). Parce que c’est essentiel. Et parce que, pour reprendre pied, il n’y a pas mieux. Donc offrez-vous au moins trois grandes respirations, en gonflant le ventre à l’inspiration (par le nez) et en soufflant (par la bouche) comme si vous vouliez éteindre une bougie. Imaginez que vous aspirez de la douceur à l’aller et que vous exhalez votre journée au retour, si cela vous parle davantage. Bref, respirez, en pleine conscience.
  2. Se ménager un sas de décompression. Entre le bureau et la maison, entre la soirée avec les enfants et le dîner en amoureux. Prendre un temps pour soi, qui permet de séparer mentalement ces moments. Parce qu’on n’est pas tout à fait le/la même avec ses collègues et avec ses enfants, et de la même manière, avec ses enfants et avec sa moitié. Faire une pause peut donc aider le cerveau à assurer la transition.
  3. Faire appel à sa mémoire. Si le quotidien a piétiné vos sentiments amoureux et que la fougue a disparu dans une avalanche de linge sale, convoquez vos souvenirs de papillons dans le ventre sur le champ. Dans quelles circonstances êtes-vous tombés amoureux ? Pourquoi vous l’aimez ? Quels sont vos beaux souvenirs ensemble ? Et quels sont vos projets ?… C’est mieux, déjà, non ?
  4. Fomenter une surprise. Penser à l’autre, réfléchir à ce qui pourrait lui faire plaisir, c’est, déjà, une manière d’être avec elle/lui. Vous manquez d’inspiration ? Donnez-lui rendez-vous dans un lieu qui compte dans votre histoire, écrivez-lui une lettre (d’amour, évidemment), préparez-lui son plat ou son gâteau préféré…
  5. Reporter. Parce qu’il y a des jours où vraiment, ce n’est pas possible. Qu’on a le droit de ne pas avoir envie, que le jeudi c’est taï-chi et que demain vous avez un train. Tôt. Et aussi, parce que préparer « 48h de all inclusive à domicile » n’est pas si facile. Qu’il faut de la neige pour construire un igloo et y inviter son chum. Que le 14, les restos sont pris d’assaut. Et que vous vous avez toute l’année pour appliquer les quatre premiers. Et vous aimer (« sur une étoile, sur un oreiller, au fond d’un train ou dans un vieux grenier », merci Gilbert). Bonne Saint-Valentin !

Photo by Bart LaRue on Unsplash