Pourquoi le jeûne est-il bon pour la santé ?

Pratique devenue très en vogue, le jeûne suscite beaucoup d’intérêt. Notamment chez celles et ceux soucieux de faire du bien à leur organisme et leur esprit.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Pour des raisons culturelles, religieuses ou pour sa santé, la pratique du jeûne remonte à la nuit des temps. Hippocrate lui-même le préconisait. Jeûner consiste à priver volontairement le corps de nourriture, et cela pendant plusieurs jours. Le but étant : une quête de bien-être tant physique que psychique.

Pourquoi jeûner ?

Un jeûne détoxifie l’organisme. En ayant un rapport de nourriture nul, l’organisme va puiser dans ses réserves. De ce fait il va se débarrasser de tout ce qui est en trop et qu’il n’a habituellement pas le temps d’évacuer. En évacuant les cellules toxiques, en plus de détoxifier l’organisme, le jeûne entraine un rajeunissement cellulaire ainsi qu’une stimulation immunitaire. D’autre part, de très nombreuses personnes ayant effectué des jeûnes courts notent un regain d’énergie et de vitalité. Pourquoi ?

Car l’énergie qu’ils ressentent est en réalité celle dont ils disposent d’ordinaire mais qui est utilisée pour la digestion qui en consomme énormément. Le Dr Frédéric Saldmann, médecin cardiologue et nutritionniste français, explique que la privation de nourriture « durant 12 à 16 heures offre une pause bienfaisante à l’organisme. Digérer nécessite, en effet, beaucoup d’énergie ! Un jeûne court laisse le temps aux organes digestifs de traiter et d’éliminer le contenu des repas précédents. » (Sources : Santémagazine.fr)

Attention : pratiquer un jeûne dans le but de perdre du poids est déconseillé. En effet, si une importante perte de poids peut-être constatée au début de celui-ci, la réalimentation pour stabiliser le poids sera très difficile et surtout longue.

Les différents types de jeûne

De la simple journée de repos digestif au jeûne prolongé en passant par la monodiète de quelques jours, le jeûne hydrique (consommation d’aucun aliment solide durant 1 à 3 jours), le jeûne sec… Il existe plusieurs types de jeûnes. Quelque soit celui que vous choisissez, il est toujours recommandé d’en parler à votre médecin. Il est important de savoir si votre corps peut le supporter ou non (âge, poids, antécédents médicaux, état de santé physique…). Mais il est bon de préciser que dans une démarche de détoxification de l’organisme, le jeûne doit être court, entre 24 et 48 heures.

Quelles sont les limites du jeûne ?

La pratique d’un jeûne doit être encadrée et ne pas dépasser trois jours entiers. De plus, commencer un jeûne n’est pas anodin et le corps doit progressivement y être préparé. Ainsi, on supprime dans un premier temps les produits d’origine animale, les excitants -l’alcool, le sucre et le café- puis les graisses, les céréales cuites et les fruits. Sur le même principe, la reprise d’une alimentation normale après un jeûne se fait de façon progressive et graduellement.

 

[wa-wps id=’5497′]