Rencontre avec Judith, la prof de Yoga qui vous donne envie de vous mettre au Vinyasa

0 Shares
0
0
0

S’écouter, s’apaiser, percevoir son corps avec bienveillance, avec douceur aussi… Voilà la façon dont Judith aborde ses cours de Vyniasa. Une approche rafraîchissante, pleine de sincérité qui nous a touché et qui nous a donné envie de l’inviter au sein de notre Holissence House de Deauville. Par la même occasion, nous lui avons posé quelques questions sur elle, sur sa façon de pratiquer, sur ses secrets pour rester motivée aussi… Un entretien qui nous sert et qui vous servira peut-être à aborder votre pratique autrement. Lisez plutôt.   

Bonjour Judith, merci de répondre à cette interview ! Dans un premier temps, peux-tu nous raconter d’où vient ta passion pour le Yoga et plus spécifiquement le Vinyasa ?

Merci Barbara de m’accorder ce temps. La passion pour le yoga s’est imposée au fil des ans. Quant au vinyasa, c’est simplement une méthode de pratique des asanas qui me plaît.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te mettre au yoga ?

En 2004 on m’a emmenée à mon tout premier cours de yoga. Il se trouve que je n’étais pas prête pour accueillir cette discipline. Quatre ans plus tard j’ai à nouveau poussé la porte d’un studio de yoga, lorsque je vivais sur la Côte Est des EUA. Ce qui m’en a donné envie à l’époque, ce sont les femmes qui m’entouraient. Un certain nombre d’entre elles ont d’ailleurs voué leur vie à cette discipline par la suite.

Pourquoi as-tu choisi d’enseigner cette pratique au sein de la Holissence House ?

Elodie Jacquemond, sa fondatrice, est une femme inspirante. C’est elle, ainsi que la beauté du lieu et son concept novateur pour la région, qui m’ont donné l’envie de participer à l’aventure. 

Comment se déroulent tes cours ?

En général, plutôt bien merci 😊 Même si je suis une trame, je dois dire que le contenu et l’intensité de la pratique ne dépendent pas que de moi. C’est un véritable échange entre toutes les personnes présentes. Ainsi, je m’adapte à elles afin de rendre la pratique la plus inclusive possible.

D’après toi, en quoi la pratique régulière du yoga propose un changement en profondeur ?

La pratique du yoga vise à améliorer l’acuité de nos sens, ce qui nous place sur le chemin de la pleine conscience. Cultiver la proprioception, l’intéroception et l’introspection sont autant de clés pour découvrir, puis développer, le calme qui réside en nous. Observer avec sincérité, douceur et bienveillance ce qui se passe aussi bien autour de nous qu’à l’intérieur de nous permet d’avancer aussi bien dans notre pratique que dans notre vie. En synthèse, le yoga est un outil de compréhension et d’harmonisation avec nous-mêmes et par extension avec le monde. Façonner son corps pour le rendre fort, souple et résilient se trouve donc être un effet secondaire de la pratique. Le yoga ne vise pas à modifier le corps mais à l’observer. À force de pratiquer, prudemment et consciencieusement, notre corps va refléter notre engagement et la pratique deviendra de plus en plus profonde, fluide, douce.

Le yoga peut-il aider au quotidien à surmonter certains problèmes comme l’anxiété, le manque de confiance en soi ou encore le syndrome de l’imposteur ? Car ce sont des problèmes rencontrés par de nombreuses personnes aujourd’hui…

Absolument ! Lorsque vous faites de votre respiration votre alliée, que vous vous regardez avec sincérité et bienveillance, vous êtes bien engagée sur le chemin du mieux-être.

En tant que prof de Yoga Vinyasa, quels sont tes secrets pour rester motivée ? 

Il n’y a pas de secret, uniquement une immense reconnaissance de pouvoir partager cette pratique. Chaque jour j’essaie de mon mieux de guider les personnes sur le chemin qui (en tout cas c’est mon intention) va les mener à eux-mêmes.

Quelles sont tes propres difficultés et comment arrives-tu à les surmonter ?

Il n’y a rien qui me distingue de mes semblables, parfois j’ai la flemme, parfois j’ai des coups de blues, parfois j’ai la sensation que rien ne va. Alors, plutôt que de me faire violence, je m’accorde du repos, du recul et de la douceur.  Et alors, ça passe. Tout finit par passer. 

Quel est ton/tes mantra(s) ?

  • « Merci »est pour moi l’un des plus beaux mantra qui soit 
  • « With great respect and love, I honour my heart, my inner teacher »  Mukunda Styles d’après Satyananda
  • « Notre plus grande force réside dans la douceur et la tendresse de notre cœur ». (Rumi) 
  • « I am loving awareness » –  Ram Dass

Un mot à transmettre à nos lectrices ?

Prenez soin de vous. Vraiment.

0 Shares
You May Also Like