Sabrina Bettencourt, une entrepreneuse rafraîchissante

Sabrina Bettencourt, est une française de 35 ans originaire de Montpellier et expatriée à NYC.

Une expatriation qui agit comme une révélation pour Sabrina ! Elle intègre le réseau de femmes entrepreneures « She for She », et portée par cette émulation créative et l’atmosphère new-yorkaise où tout semble possible, l’envie de créer sa propre entreprise gagne du terrain. Parallèlement, elle observe la tendance du « no plastic » prendre de l’ampleur dans les rues de New York où tout le monde utilise sa propre gourde plutôt que des bouteilles en plastique. Sensible aux enjeux environnementaux elle est frappée de constater, lors de ses séjours en France, qu’aucune marque n’a réellement investi ce secteur et que les bouteilles en plastique sont toujours très présente dans nos habitudes*.

D’un naturel fonceur et passionné, elle décidé en Septembre 2018 de créer Obazine – en référence au petit village d’Aubazine en Corrèze qui aurait vu grandir Coco Chanel – la première marque française exclusivement dédiée aux gourdes.

Sabrina nous livre ses 5 tips green du quotidien

1. « Je ne prends pas de sacs en plastique dans les commerces : j’embarque toujours un totebag dans mon sac, j’en ai pleins et j’adore ça ! »

2. « Je savoure mieux mes boissons fraiche à la paille, mais je refuse systématiquement celles en plastique : pour la maison, j’ai acheté des pailles en inox et dehors c’est paille en carton ou rien du tout. »

3. « J’adore prendre des bains mais j’essaye d’être raisonnable en en prenant que très rarement. Mais comme on apprécie bien plus ce qui est rare, j’en fais MON moment de bien-être avec bougies, verre de vin et playlist de chansons françaises pour chanter à tue-tête ! »

4. « Niveau mode, je privilégie de plus en plus le seconde-main et la fripe (à NY, on trouve des fripes de dingues et à Paris, le dépôt-vente Bobby est à tomber). Alors j’ai peut-être pas la dernière robe de créateur, mais ça m’apprend à cultiver mon propre style ! J’ai toujours été fan des pièces de luxe vintage, parce que je trouve que c’est la patine du temps qui leur donne du chic et leur caractère d’exception. Quand il m’arrive de m’offrir un vêtement neuf, j’en profite pour me débarrasser d’un ancien (que je recycle ou donne en fonction de l’état). »

5. « Et enfin (bien sûr!), je n’achète pas de bouteilles en plastique sauf circonstances exceptionnelles. Je préfère utiliser George ou Camille, c’est bien plus green et chic ! Je les emmène partout avec moi et je suis fière de dire que c’est ma marque quand on me pose des questions à leur propos ! »

 

* La France fait partie des 5 pays au monde qui consomment le plus de bouteilles en plastique, derrière le Mexique, la Thaïlande (qui n’ont pas accès à l’eau potable), l’Italie et l’Allemagne et devant les États-Unis. Chaque jour, les Français utilisent 25 millions de bouteilles plastiques dont seule la moitié sera recyclée. Le reste sera enfoui, incinéré, ou finira dans les océans.