Tous les secrets beauté de l’argile

Les Égyptiens s’en servaient pour embaumer leurs morts. Les Romains pour soigner leurs plaies. L’argile est depuis longtemps une roche dont les bienfaits ne sont plus à démontrer. Verte, blanche ou rouge, l’argilothérapie fait de plus en plus d’adeptes. Petit tour d’horizon des différents types d’argile et de leurs vertus.

L’argile, comment ça marche ?

Tous les types d’argile ont ceci en commun : riche en sels minéraux et en oligo-éléments, l’argile est à la fois un puissant absorbant et adsorbant (à ne pas confondre !). Ses capacités d’absorption lui permettent de retenir l’eau et le gras. Ses capacités d’adsorption lui permettent d’attirer les impuretés retenues en profondeur. Elle a donc de grandes fonctions purifiantes et détoxifiantes. Les différentes couleurs sous lesquelles on peut retrouver l’argile lui confèrent des particularités propres. Alors laquelle choisir et pourquoi ?

L’argile verte ou bleue

Grâce à son fort pouvoir absorbant, l’argile verte est particulièrement recommandée pour les peaux normales, mixtes et grasses. En effet, elle sera capable d’absorber une grande quantité d’eau et de sébum. Par contre, son pouvoir adsorbant est plus faible que d’autres argiles, elle retiendra donc moins d’impuretés. 

Comment l’utiliser : une fois par semaine en masque pour les peaux mixtes et grasses, une à deux fois par jour en traitement d’appoint des imperfections pour les peaux sèches ou sensibles

Bon à savoir : l’argile verte convient à tout type de peau

L’argile rouge ou rose

Ce type d’argile est plus rare et de qualité supérieure. Très concentrée en silice, elle a un pouvoir adsorbant renforcé et est donc un allié de taille pour lutter contre les impuretés. Moins absorbante que l’argile verte, elle sera moins desséchante et conviendra donc particulièrement aux peaux sensibles ou sèches.

Comment l’utiliser : en masque pour le visage ou les cheveux.

Bon à savoir : l’argile rose est un mélange d’argile rouge (anti-imperfections) et d’argile blanche (la plus douce pour la peau). On peut donc faire son propre mélange et doser selon ses besoins en ajoutant plus ou moins d’argile blanche selon la sensibilité de sa peau.

L’argile blanche

Connue pour être la plus douce car la moins absorbante, elle est parfaite pour les peaux très sensibles ou matures. Elle agit aussi bien en tant que soin réparateur, cicatrisant ou antiseptique. Elle peut s’utiliser en crème pour les mains ou en masque capillaire.

Comment l’utiliser : ajoutée à de l’eau florale, elle peut être un masque apaisant et purifiant pour le visage.

Bon à savoir : l’argile blanche est non allergisante. Dans certains pays, elle est utilisée pour soigner les rougeurs des plus petits.

Le Ghassoul

Extrait des terres volcaniques de l’Atlas marocain, le Ghassoul possède des vertus nettoyantes et rééquilibrantes. Particulièrement apprécié en masque capillaire, il rend les cheveux souples, brillants et permet d’espacer les shampoings.

Comment l’utiliser : mélangez-le à de l’eau pour obtenir une texture pâteuse, posez sur les racines 5 min puis rincez à l’eau. Réalisez le reste des soins (shampoing, masque, etc.) comme d’habitude.

Bon à savoir : le Ghassoul convient à tout type de cheveux car c’est un nettoyant doux, naturel et non nocif qui n’abîme pas la gaine protectrice du cheveu.