Trois clés pour éteindre notre mental

La femme du XXIème siècle est une superwoman ! Hyper dynamique, elle tente d’être efficace sur tous les fronts pour répondre aux besoins d’une société de plus en plus exigeante.

Soyons réaliste : si vous tentez de concilier une carrière enrichissante avec l’éducation bienveillante de vos enfants, l’entretien exigeant d’une maison à la manière de Mary Poppins, un look sexy et raffiné, la préservation d’un noyau amical et une vie amoureuse épanouissante… Il y a de fortes chances pour que vous frôliez bientôt l’épuisement !

Il est temps de prendre du temps pour vous. Monia Jourdan, sophrologue certifiée du réseau Medoucine, vous propose trois techniques clés pour éteindre votre mental :

 

CLÉ n°1 : pratiquer la respiration abdominale pour préserver sa santé

Avant de pratiquer cet exercice, installez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangée.

La majorité des gens utilisent principalement la respiration thoracique. Prenez le temps de pratiquer environ 10 minutes de respiration abdominale par jour, quitte à fractionner cette séance en trois sessions d’entrainement respiratoire de trois minutes chacune. Une le matin, une lors de votre pause déjeuner et une le soir au coucher :

Mettez-vous debout, les pieds bien ancrés au sol comme un arbre enraciné. Vous allez d’abord expirer, avant de prendre une profonde inspiration en gonflant votre ventre.

Soufflez ensuite doucement, comme dans une paille, en laissant votre ventre se vider totalement.

Puis reprenez votre respiration naturelle. En faisant cet exercice de respiration les yeux fermés, vous pourrez vous concentrer sur l’exercice et accueillir toutes les sensations corporelles agréables liées à une meilleure respiration. La respiration abdominale amène le calme, réduit rapidement le taux de cortisol (hormone du stress), augmente la production de cellules rouges dans le sang, booste le système immunitaire, permet à l’hypophyse de produire plus d’endorphines (les fameuses hormones du bien-être), et réactive les défenses immunitaires.

CLÉ n°2 : déculpabiliser pour lâcher prise

La culpabilité est un sentiment courant pour celles qui s’imposent d’assurer en toutes circonstances. Or, la culpabilité empêche la détente et la prise de recul nécessaire pour faire face aux moments difficiles.

Voici quelques conseils pour vous permettre d’affronter plus sereinement le quotidien.

– Ne vous mettez pas la pression inutilement : faites des to do list réalisables ! Hiérarchisez les priorités, déléguez quand vous le pouvez, et répartissez les tâches au fil du temps afin de vous aménager des moments « plaisir ».

– Accordez-vous des temps de pause dans la journée, des moments pour vous seule dédiés au loisir ou, pourquoi pas, au farniente. Alternez votre temps entre ce que vous devez faire et ce que vous pouvez faire. Vous n’en serez que plus efficace et surtout, vous préserverez votre bien-être.

– Concentrez-vous sur ce qui est fait et non ce vous reste à faire. Voyez le verre à moitié plein ! Et votre fameuse to do list, à moitié vide. Portez sur vous-même un regard positif, osez vous féliciter de ce que vous avez accompli plutôt que de vous reprocher de n’en avoir pas fait assez.

CLÉ n° 3 : déconnecter quelques minutes par jour

Nous sommes envahis à tout moment par les SMS, les appels, les mails, les notifications de réseaux sociaux etc. Ils nous connectent aux amis, oui, mais au travail aussi. Ils empêchent de lâcher prise avec le quotidien et de se concentrer sur soi. Choisissez un moment dans la journée où vous éteignez votre téléphone, votre ordinateur et tous les écrans qui sollicitent votre attention. Faites cette expérience 30 minutes dans la journée, de préférence en soirée.

Mettez ce temps à profit pour vous faire plaisir : pourquoi pas prendre un bain ? faire quelques exercices de yoga ? regarder un beau livre de photos ?

C’est connu, l’espérance de vie des femmes excède de cinq ans celle des hommes. Alors autant les vivre pleinement, en bonne santé et en prenant le temps de les savourer !

Par Monia Jourdan, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine

Photo by Rodolfo Sanches Carvalho on Unsplash