Voyager seul, le summum de l’évasion ?

C’est un cap à passer. Prendre un seul billet d’avion peut donner le vertige… Et pourtant, une fois que l’on a sauté, il y a tant à découvrir ! Si vous hésitez encore, voici cinq bonnes raisons de voyager en solitaire.

Le choix, pour tout

Manger maintenant ou plus tard ? Dans la rue ou au restaurant ? Visiter ce musée ou traîner à la plage ? Quand on a son sac à dos pour seul compagnon d’escapade, on est extrêmement libre. Pas de négociation, pas de compromis… Qui n’a jamais rêvé de pouvoir décider de tout ? Voilà une occasion rêvée ! On peut même découvrir qu’on n’aime pas trop choisir… Et d’avoir tout le temps et la disponibilité intellectuelle pour comprendre pourquoi… Et rentrer plus assuré que jamais !

Un rendez-vous avec soi-même

En voyage solo, il n’y a personne pour « brouiller » le moment présent. Loin de son entourage, de son boulot et de son cadre de vie habituel, le globe-trotter solitaire peut – enfin, diront certains – prendre du recul et faire le point sur sa vie. Rien d’étonnant à ce que beaucoup sautent le pas après une rupture amoureuse, un burn-out ou un autre accident de vie : il y a peu d’expériences plus efficaces pour se retrouver. Savoir être seul, l’assumer, voire l’apprécier, est précieux.

Une occasion de se faire confiance

A la croisée des deux bénéfices précédents, il y a la confiance en soi. Comme on est seul à décider, on apprend aussi à se connaître et à se faire confiance, quand on en manque (après, on y prend goût :). Le voyage en solitaire forge l’indépendance. Et il aide même à relativiser les risques : finalement, ils ne sont pas si différents de ceux du quotidien !

Des rencontres démultipliées

C’est une expérience à faire : à deux, trois ou quatre, on fait moins l’effort d’aller vers de nouvelles personnes. Alors que seul… soit on fait le choix de s’isoler (et c’est ok), soit on opte pour l’ouverture et cela se fait tout seul, même quand on est soi-même d’une grande timidité. Les voyageurs solo se serrent les coudes et ce serait vraiment, vraiment incroyable de terminer ce voyage sans avoir parlé à un seul inconnu ! Voire même, ces échanges sont plus intenses, car ils sont conditionnés par une durée limitée.

Une immersion plus intense

La conséquence logique des ces rencontres fortuites donne l’occasion de découvrir différemment une destination. Oui, on peut aller au même endroit sans en profiter de la même manière. Se faire inviter à déjeuner / visiter un endroit insolite / vivre une expérience ultra-locale, par les gens que l’on croise, par exemple, est bien plus fréquent quand on est seul. Et, justement parce que l’on est seul, on est tellement connecté à ses émotions et ses sensations, que le voyage prend une toute autre saveur.

Est-ce un plaidoyer pour les escapades en solitaire ? On ne peut rien vous cacher 😉 Vous nous raconterez, si vous vous laissez tenter ?

Photo by Ishan @seefromthesky on Unsplash