Zoom sur le maca, le ginseng péruvien

On l’appelle aussi « l’or des Incas ». Ce tubercule, riche en vitamine C, en fer, en protéines et en sucre, a la réputation de soigner tous les maux, surtout ceux qui touchent à la sexualité. Zoom sur le maca.

Une racine miraculeuse

Chez les Incas, ce tubercule était considéré comme sacré. Il fallait avoir prouvé sa valeur pour pouvoir en manger. Ce n’est plus le cas et en 2018, n’importe qui peut consommer du maca, en poudre dans la plupart des cas.

Au Pérou, il sort de terre sous l’apparence d’un gros radis. Frais, il se consomme comme les pommes de terre et les patates douces. Il a un goût relativement léger, qui fait penser à la noix ou au caramel.

Ses bienfaits

Mais si le maca est si populaire, c’est que la légende lui attribue des pouvoirs quasi magiques pour accroître la fertilité, stimuler la vigueur sexuelle, réduire les désagréments de la ménopause ou apaiser le syndrome prémenstruel.

Au-dessus de la ceinture, il est utilisé comme fortifiant, de manière générale, mais aussi en traitement contre l’anémie (il est riche en fer), pour stimuler le système immunitaire, tonifier l’organisme ou annihiler le stress.

Bon à savoir, tout de même : les études scientifiques, qui prouveraient les effets du maca, sont quasi inexistantes.

Comment le consommer ?

La poudre de maca s’ajoute facilement à toutes sortes de préparations. Par exemple, vous pouvez l’utiliser pour compléter une pâte à crêpes, une soupe ou un jus de fruits. Les foodistas préfèrent, sans conteste, le saupoudrer sur un smoothie, un latte ou un muffin.

Pour vous régaler tout en faisant du bien à votre corps, vous pouvez, par exemple, mélanger dans une tasse de lait d’amande une cuillère à soupe de maca en poudre, autant de cacao en poudre, une petite cuillère d’extrait de vanille, une pincée de cannelle… Avant de mixer avec une banane bien mûre. Bon appétit… Et que la force soit avec vous !