recettes italiennes

3 recettes italiennes healthy

Qui dit Italie dit… extase culinaire. Des pâtes de toutes les couleurs aux pizzas, en passant par les antipasti, c’est simple : tout nous fait envie. Est-ce bien compatible avec une ligne de sylphide, une santé de fer et une forme olympique ? Mmmmhhhh. Voilà donc au moins trois recettes italiennes ultra healthy (à condition de ne pas se resservir trois fois, évidemment).

Notre préférée : les pâtes à la caprese

Pour commencer, dans un saladier, versez un filet d’huile d’olive, de l’ail émincé, une bonne dose de basilic ciselé et des graines de coriandre. Mélangez. Ajoutez des tomates cerises débitées finement et une mozzarella di buffala également coupée en dés. Il ne reste qu’à ajouter des pâtes à peine égouttées. Régalez-vous de cette salade tiède aussi facile à préparer que savoureuse à déguster. Les plus gourmandes ajouteront quelques lamelles de parmesan. Et les plus sages quelques feuilles de roquette. Quoi qu’il arrive, il sera difficile de ne pas y retourner.

Pour l’été, les aubergines à la parmigiana

Les aubergines sont extra simplement grillées au barbecue. Mais, pour un plat plus élaboré, on en découpe trois en tranches, que l’on fait dorer, aller-retour, au four (un bon quart d’heure). Pendant ce temps, on fait revenir à la poêle un oignon et une gousse d’ail hachés finement. Lorsqu’ils sont translucides on ajoute six belles tomates (ou une grande boîte de tomates pelées) que l’on laisse réduire. Pour finir, il ne reste qu’à alterner les couches d’aubergines, puis de sauce tomate, dans un plat à gratin et de saupoudrer de parmesan avant un dernier passage au four (30 minutes à 180°C). Miam !

Le couteau suisse : le risotto

À condition de ne pas le couvrir de parmesan, le risotto fait partie des plats ultra-rassasiants et réussis à tous les coups. La base est simple : dans une casserole à fond épais, on fait revenir un oignon émincé (oui, dans un peu d’huile d’olive). On ajoute le riz rond, jusqu’à ce qu’il soit translucide, puis un verre de vin blanc que l’on laisse évaporer. Enfin, on mouille le risotto jusqu’à ce qu’il soit cuit avec un bouillon de légumes que l’on aura pris soin de préparer avant… L’avantage du risotto, c’est qu’on peut le varier très facilement, en le préparant nature ou aux champignons, aux asperges ou au fenouil. Pratique !

You May Also Like