L’Orne nous invite pour une escapade en pleine nature à deux pas de Paris

Depuis qu’on ne peut plus se déplacer au-delà d’un rayon de 10 km autour de notre domicile, on se remet à rêver avec ardeur de nos prochaines escapades natures. Sans même envisager les voyages au bout du monde, le département de l’Orne, situé à deux heures de Paris est la destination parfaite pour des citadins en mal de balades et de verdure. Voici une sélection des derniers spots pour un bain de verdure et refaire le plein d’énergie dès que la situation sanitaire le permettra.

S’installer dans un lodge au cœur d’une ferme bio

Le Glamping des 2 marguerites est une ferme bio qui se niche entre prairie et forêt, à Bazoches-au-Houlme, en Suisse Normande, à deux pas du Grand Canyon de la Roche d’Oëtre et du lac de Rabodanges. Un décor grandiose et sauvage, idéal pour de grandes balades à pied, à vélo ou en kayak.

À l’abri des arbres, au milieu de prés tapissés de fleurs, non loin de mini-chèvres, vaches et autres poules naines, les élégantes tentes aux allures de lodges dressent leur silhouette. Posés au cœur d’un vaste espace qui nous est réservé, le lodge et sa terrasse en bois à ciel ouvert promettent de belles soirées étoilées.

On adore la déco intérieure, jouant du bois et du bambou avec une cuisinette bien conçue et une literie de rêve. On raffole des grands fauteuils de la terrasse avec leurs coussins safaris, où l’on goûte longuement les saveurs de la campagne toutes lampes et lanternes allumées sur la nuit.

S’endormir en famille dans un tipi en lisière de forêt

Tout est organisé, on file avec les enfants à Bagnoles-de-l’Orne pour une aventure en pleine nature au pays des fées et des chevaliers. À l’arrivée, on apprend à se repérer dans la nature lors d’un parcours d’orientation. Après ce jeu de piste, il est temps de rejoindre l’un des trois élégants tipis installés en lisière de la forêt des Andaines. Avec son style scandinave épuré et ses couvertures moelleuses, le tipi promet une nuit de rêve !

La soirée débute, l’heure du pique-nique approche… Un gardien bienveillant livre les paniers garnis à savourer devant le grand feu de camp. Il est temps de partir avec lui à la tombée de la nuit pour une grande balade dans la forêt voisine. On respire le doux parfum des sous-bois, on écoute les animaux, on enlace des chênes séculaires, on aperçoit une biche derrière un bosquet, une chouette hulule non loin.

Au matin, après un délicieux petit-déjeuner trouvé à l’entrée du tipi, un dernier tour dans la forêt s’impose pour tester son sens de l’orientation et débusquer l’animal qui se joue de nous !

Visiter des ateliers d’artistes au fil des chemins

Si l’on partait sur les chemins à la découverte des artistes du Perche ? Ils sont nombreux à avoir installé leur atelier, inspirés par les paysages enchanteurs et l’esprit jubilatoire de cette campagne pas comme les autres !

Privés d’expos depuis une année, ils se sont réunis pour présenter leur travail le temps de deux week-ends d’avril. Cette première édition est pour l’instant maintenue, affaire à suivre sur le site de l’office du tourisme dans l’Orne en Normandie.

Peinture, sculpture, photographie, céramique ou dessin… Ce sont 27 artistes et plasticiens, tous professionnels reconnus dans leur domaine qui vous invitent à les rencontrer dans leur espace de création en découvrant quelques trésors à rapporter chez soi. Pour visiter les 22 ateliers des villes et des champs répartis dans tout le Perche, on suit la piste des mille chemins, au top de leur charme au printemps.

Chemin des ateliers du Perche – les artistes ouvrent leur portes – dates à confirmer

You May Also Like