L’empathie, une compétence à développer ?

Au Danemark, l’empathie est enseignée à l’école. Or, le Danemark est aussi un des pays les plus heureux au monde… Une piste pour revoir l’éducation de nos enfants et leur préparer un monde meilleur ?

L’empathie, c’est la capacité à se mettre à la place de quelqu’un d’autre, dans ce qu’il ressent. Une faculté essentielle pour comprendre l’autre, tenir compte de ses besoins et construire une relation de qualité…

Leçons d’émotions

Au Danemark, cette compétence est enseignée à l’école. Depuis 1993, tous les enfants de 6 à 16 ans consacrent une heure par semaine à cette matière. Or, ce pays scandinave est souvent montré en exemple en terme d’éducation – et de bien-être général. Alors, même si les cours d’empathie n’expliquent pas tout, ils méritent que l’on s’y intéresse !

Concrètement, les petits Danois apprennent à écouter, observer et comprendre les émotions. Les leurs (et c’est précieux !), et celles des autres. Cela se passe de manière ludique, avec des cartes de jeux montrant des visages avec diverses expressions, avec des exercices pratiques qui nécessitent de travailler ensemble, comme la confection d’un gâteau, ou simplement sous forme de discussions, où chacun est invité à exprimer ses sentiments. De bonnes bases pour apprendre le respect, le lien, l’entraide, etc.

Et nous ?

En France, ce type d’enseignement n’est pas au programme, même si des expérimentations et des initiatives personnelles d’enseignants existent dans le domaine. Alors, en attendant, c’est aux parents (qui le souhaitent) de prendre le relais… Oui, mais comment ? En montrant l’exemple, pour commencer. Ainsi, en tant qu’adulte, nous pourrions les aider à identifier et à nommer leurs sentiments (en remplaçant « Arrête ton caprice » par « J’ai l’impression que cette situation te met très en colère », par exemple). Nous pourrions aussi les encourager à parler des situations où ils se sont sentis différents, ou leur demander comment ils se sentiraient s’ils avaient « été à la place de… ». Il y a de fortes chances que leurs réponses nous surprennent !

Photo by Rachel on Unsplash