5 aliments à éviter en cas de canicule

Même si la canicule n’est pas faite pour durer, elle reste difficile à gérer pendant les quelques jours où elle sévit. Tête qui tourne, fatigue, bouffées de chaleur… Il n’est pas rare qu’en cette période, le corps ait du mal à faire face. Au-delà de ses capacités propres, certains aliments, consommés au quotidien peuvent également être incriminés. Lesquels ? On fait le point ! 

La viande rouge 

Que vous consommiez de la viande rouge régulièrement ou de façon plus occasionnelle, de nombreuses études ont prouvé que sa digestion est assez difficile pour l’organisme. En ligne de mire ? Le gras qu’elle contient, qui est presque deux fois supérieur à celui d’une viande blanche ou d’un poisson. Lorsqu’elle a lieu, cette fameuse digestion augmente la température du corps car celui-ci a besoin de beaucoup d’énergie pour se mettre en marche. Par conséquent : l’organisme se fatigue vite et rentre en surchauffe. Pour éviter ça, mieux vaut miser sur du poisson à la plancha ou encore sur une alimentation végétarienne à base de protéines végétales qui vous garantit une digestion optimale pendant la période de canicule.

Les aliments gras 

Les produits transformés, frits ou contenant de l’huile de palme par exemple affichent un indice lipidique s’élevant généralement au dessus de 20%. Seul problème : ils ne contiennent que très peu d’eau (dont l’organisme a tant besoin quand il fait chaud). Les sucres ainsi que les matières grasses contenus dans ce type d’aliments sont également très difficiles à digérer. Des éléments qui rendent le corps vulnérable au phénomène de déshydratation et qui ne lui permettent pas de profiter de toute son énergie pour ne pas subir les températures écrasantes de ce mois d’août.

Le café 

Si le café est votre meilleur allié pour combattre les matinées difficiles et faire face aux deadlines de plus en plus serrées, cette boisson chaude ou froide reste à éviter pendant les périodes de canicule. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’elle a tendance à rendre nerveux et à créer de l’acidité dans l’estomac. Cette nervosité demande beaucoup d’énergie au corps qui, par conséquent n’est pas apte à se défendre contre la chaleur. Autre problème majeur : ses effets diurétiques accélèrent l’évacuation des liquides et provoquent ainsi une déshydratation. Pour éviter ce problème, buvez un verre d’eau avant et après votre café et évitez d’en consommer à outrance (tant que faire se peut). Un le matin et un après le repas du midi pour vous redonner de l’énergie suffisent amplement ! Alors essayez de vous montrer raisonnable !

Les boissons sucrées 

Soda, jus, sirops à l’eau… Même s’il est vrai que toutes ces boissons sucrées donnent l’impression de désaltérer (surtout quand elles sont consommées très fraîches), elles sont en réalité la source de nombreux cas de déshydratation. Trop sucrées, pas assez hydratantes… ces dernières ne remplacent absolument pas la consommation d’eau (à température de préférence) qui reste le seul moyen de combler pleinement les besoins de l’organisme. Vous avez soif ? Ayez dont le réflexe de ne pas succomber à la tentation que représente les boissons aromatisées et sucrées…

Le fenouil, l’artichaut, l’asperge

Vous connaissez notre passion pour les légumes… Pourtant, certains d’entre eux sont déconseillés en période de fortes chaleurs. Parmi les plus consommés, on compte le fenouil, l’artichaut et l’asperge. Ces trois vilains petits légumes (donc) disposent de propriétés durétiques qui entrainent, tout comme le café, une élimination des liquides par le corps. Un phénomène à éviter quand les températures avoisinent les 40°C car l’organisme a besoin de beaucoup d’eau pour y faire face. Si vous en avez consommé malgré tout, pas de panique ! Il vous suffit simplement de complémenter votre apport en eau en buvant plus dans la journée… Toujours à température ambiante ! Chaque problème a sa solution…

You May Also Like