5 astuces pour vaincre l’addiction au sucre

Bonbons, gâteaux, friandises chocolatées… Le sucre fait partie des éléments les plus addictifs qu’il soit. Pourtant, sa consommation en trop grande quantité peut avoir des effets négatifs sur la santé. D’où viennent ces pulsions ? Comment les contrôler et ne pas retomber irrémédiablement dans ce cercle vicieux ? Holissence fait le point. 

L’addiction au sucre, ça vient d’où ? 

D’après une étude menée par le scientifique Serge Ahmed et son équipe à l’université de Bordeaux : le sucre serait plus addictif que la cocaïne. Une accoutumance qui trouve ses origines dans le cerveau. Mais comment ça fonctionne exactement ? Et bien c’est très simple ! En excitant les capteurs sensoriels de la langue qui stimulent ensuite les neurones, la consommation de sucre permet de sécréter de la dopamine. Une molécule du bonheur qui suscite un sentiment de bien-être, d’apaisement. Une sensation si agréable, que le cerveau désire, inlassablement revivre cette même expérience encore et encore. Voilà pourquoi plus vous consommez du sucre, plus vous avez envie d’en manger davantage. 

Des aliments sucrés qu’on ne soupçonne pas 

Si vous n’êtes pas forcément un(e) grand(e) amateur/trice de nourriture sucrée, sachez qu’il existe des glucides dans de nombreux aliments insoupçonnés. Ces derniers, font exploser les compteurs caloriques sans même que vous ne vous en rendiez compte. Leur aspect inflammatoire, peut engendrer des maladies chroniques comme le psoriasis, l’eczéma ou encore des problèmes plus importants comme le diabète de type 2. Parmi les plus consommés au quotidien, vous pouvez retrouver : 

  • Le riz blanc 
  • Le pain
  • Les pates blanches 
  • Les produits 0%
  • La bière 
  • Les jus de fruits industriels 
  • Les soupes en brique 
  • Le jambon 
  • Les plats préparés 

Le pouvoir du sucre sur le corps 

Lorsqu’ils sont consommés à travers les fruits ou les oléagineux, les sucres n’ont rien de dangereux pour la santé. Ce qui les rend toxiques en revanche, c’est leur présence, presque systématique dans tous les aliments transformés que vous mangez. En 2017, une étude canadienne publiée dans la revue « The Lancet » a déterminé que les consommateurs de produits sucrés comme les gâteaux, les bonbons, les sodas et les barres chocolatés ont un risque de mortalité prématurée de 28%. Un chiffre important, qui traduit la dangerosité de l’omniprésence du sucre dans la société occidentale. En cause : le fructose dont il est composé qui serait suspecté de provoquer l’apparition de maladies métaboliques chroniques. Il faut savoir qu’au niveau du foie, le fructose induit les même maladies que l’alcool puisqu’il est traité sous forme de graisse. Ce qui peut, au long terme, mener à une fibrose que l’on appelle également « maladie du soda »… 

Les solutions pour s’en passer 

Comprendre pourquoi vous en consommez 

Que ce soit par pure gourmandise, par ennui ou par compensation émotionnelle… La consommation de sucre peut prendre plusieurs visages. En essayant de vous sonder, vous pourrez savoir pourquoi vous semblez ne pas pouvoir vous passer de ce type de friandises. En mettant le doigt sur vos motivations, vous pourrez trouver également des solutions pour palier à ce besoin irrépressible de sucre. 

Limitez les cafés

Si vous aimez agrémenter votre café d’un ou de plusieurs sucres, sachez que votre besoin de caféine coûte à votre pancréas mais aussi à votre foie. Pour limiter les dégâts, optez pour du sucre de coco, dont le pouvoir sucrant est moindre par rapport à du sucre classique et dont le potentiel plaisir est semblable.

Optez pour les fruits en cas de fringales

Au-delà d’apporter à votre organisme les vitamines et l’hydratation dont il a besoin, les fruits ont également le pouvoir de répondre à vos envies de produits sucrés. En été, portez votre dévolu sur un morceau de pastèque, sur une portion de fruits rouges ou sur un brugnon dont l’apport calorique n’est pas élevé. En hiver, optez plutôt pour une orange, un pomélos ou un kiwi qui sont des fruits de saison qui peuvent largement remplacer le capital plaisir d’un gâteau industriel. 

Oubliez les plats industriels

Chargés de sucres, de sels et de conservateurs, les plats industriels sont, pour la plupart, très mauvais pour la santé. Pour surveiller votre alimentation de plus près, la solution la plus durable reste de vous retrousser les manches et de vous mettre aux fourneaux ! Vous seul(e) êtes maître de la quantité de glucides que vous ajoutez à vos recettes. Seul mot d’ordre : soyez pondéré(e)s !

You May Also Like