Comment choisir sa crème solaire ?

Le solstice d’été annonce le début de période estivale et le retour des longs moments en extérieur. Afin de profiter pleinement du soleil tout en protégeant sa peau de ses rayons nocifs, on vous explique ce qu’il faut regarder lorsqu’on choisit une crème solaire. En effet, deux enjeux se cumulent : l’impact sur notre santé et celui sur l’environnement. Et si la crème solaire parfaite n’existe pas encore, certaines respectent au mieux notre santé et la biodiversité marine.

Eviter les filtres chimiques

Afin de protéger la peau, la crème solaire utilise une composition à base de filtres solaires ou de filtres minéraux. On vous conseille d’éviter toutes les compositions à base de filtres chimiques car ces derniers sont issus de la pétrochimie et contiennent des perturbateurs endocriniens. Plus encore, ils favoriseraient le développement d’intolérances solaires.

Privilégier les filtres minéraux sans nanoparticules

Moins toxiques, les filtres minéraux empêchent les rayons UV de pénétrer la peau par un effet de miroir. Attention, même bio, ces compositions contiennent souvent des nanoparticules dont on a encore du mal à mesurer l’impact. Ces dernières utilisées pour rendre les crèmes plus fluides, seraient dangereuses pour l’organisme en cas d’ingestion cutanée, et également par les voies respiratoires (attention aux formules en spray !).

Pour prendre soin de votre santé, privilégiez les crèmes solaires à filtres minéraux comportant les mentions “sans nano“.

Privilégier les compositions biodégradables pour préserver la biodiversité marine

Chaque année, 25 000 tonnes de crèmes solaires se déversent dans les océans dégradant rapidement la faune et de la flore marine. Pour y remédier, il existe des formules à la fois biodégradables et efficaces contre les méfaits des rayons UV sur notre peau. En revanche, elles ont tendance à être moins agréables lors de l’application que leurs homologues non éco-responsables. Couleur blanchâtre, odeur neutre… Il faut également en appliquer plus souvent au risque de prendre des coups de soleil. 

Attention, une crème solaire bio n’est pas forcément biodégradable. Même si elle ne dispose généralement pas de filtres polluants, elle peut contenir d’autres ingrédients nocifs pour les océans. Et parce qu’elle est moins résistante à l’eau, elle peut plus se diluer lors de la baignade et affecter les organismes comme les coraux.

Aussi, pour profiter au mieux des beaux jours en protégeant à la fois notre santé et l’environnement, la meilleure solution reste d’éviter l’exposition entre 12h et 16h. De penser à se couvrir avec des vêtements légers lorsqu’on sort. Et lorsque cela est nécessaire, choisir une crème solaire à filtre minéral sans nano-particules qui fait des efforts pour la protection des océans !

Par ici pour découvrir notre sélection de crèmes solaires clean !

You May Also Like