congee

Le congee : un petit-déjeuner complet au riz

Vous avez aimé le porridge ? Vous allez adorer le congee ! Cette bouillie de riz, très consommée en Asie (ainsi qu’au Portugal et au Brésil), se déguste aussi bien salée que sucrée, surtout au petit-déjeuner. De quoi être calé !

Le congee, plat-remède

Comment préparer du congee ? C’est très simple : mettez du riz à cuire, et oubliez-le. Plus sérieusement, comptez 10 volumes d’eau (ou de bouillon, ou de dashi) pour un volume de riz  rond et laissez cuire au moins une heure (vous pouvez aller jusqu’à six !). Sous l’effet de la chaleur, le riz finit par éclater, transformant la préparation en une bouillie qui ressemble (visuellement) au porridge.

Grâce à cette longue cuisson, le riz du congee est ultra digeste et évidemment ultra nourrissant. En Asie, on le sert aux personnes souffrantes, qui y trouvent un vigoureux reconstituant. Mais il est aussi traditionnellement proposé sur la table du petit-déjeuner et cela ne nous ferait pas de mal de copier cette tradition culinaire : le riz tonifie l’appareil digestif sans le brusquer et ses sucres lents nous rassasient pour un bon moment. Oublié, le coup de barre de 11h !

Comment agrémenter son congee ?

La bonne nouvelle supplémentaire, avec le congee, c’est qu’il passe partout. Il se déguste très bien nature (avec un peu de ciboulette ciselée). Si vous aimez les matins sucrés, vous pouvez l’accompagner, en mode bowl, de fruits frais et de fruits secs. Pour un repas plus complet, il s’associe facilement aux viandes blanches, poissons ou tofus grillés… En version veggie, on l’accompagne de légumes simplement grillés – marinés si vous avez un peu de temps pour cuisiner, voire de pickles (type kimchi, pour relever les saveurs). Et vous vous régalerez encore davantage en ajoutant des herbes fraîches et des épices, comme la coriandre, la citronnelle ou le gingembre. La touche finale ? Quelques oignons frits qui apporteront un peu de croquant. Bon appétit !

 

 

 

 

You May Also Like