Une question d’équilibre… ou de déséquilibre

Vous vous souvenez de la cour de récréation ? Cet espace où l’on pouvait courir, sauter, jouer, s’amuser, rire… Et où l’on avait tellement moins peur (que maintenant) de prendre des risques avec notre corps ? Au Tigre Marais, le coach Raphaël Doub propose d’y retourner. Un cours régressif à souhait !

Des jeux pour se mettre en mouvement

Bon, le nom de ce cours – Fondations et équilibre – est un peu sobre. « Le but, c’est plutôt le déséquilibre, explique Raphaël Doub, qui a imaginé cette nouvelle discipline (qu’il est le seul à enseigner). Il permet au corps de se mobiliser afin de retrouver l’équilibre. On en oublie d’ailleurs complètement l’effort, parce qu’on est pris dans le mouvement. »

Pour déséquilibrer ses élèves, donc, Raphaël a plein d’astuces… et d’accessoires. « On travaille avec des anneaux de cirque, des ballons gonflables, voire des planches à roulettes ou des petites échasses. C’est très ludique, on se parle, on rit, cela se passe dans la joie et la bonne humeur. Je propose des défis aussi, pour battre des records de saut à la corde, de tours de hulahoop ou de ronds de ruban de GRS en équilibre sur les fesses. »

Du dépassement de soi

On est loin du pilates, plutôt statique, mais cette nouvelle discipline est complémentaire, justement parce qu’elle ré-introduit du mouvement (moins contrôlé) dans le sport. « D’un point de vue physique, cette activité aide à développer des muscles fins, car elle combine souplesse et force, détaille Raphaël. Elle permet également de travailler sa proprioception (la conscience de son corps) et ses réflexes myotatiques (la mobilisation musculaire inconsciente). » En clair, vous sortirez de là plus agile et plus habile.

Ce ne sont pas les seuls bénéfices du cours Fondations et équilibre : « Mon objectif est d’aller au-delà des possibilités mentales des élèves, de les faire sortir de leur zone de confort, reprend Raphaël. Cela leur permet d’apprendre de nouveaux gestes, mais surtout de gagner en confiance. Quand on dépasse ses peurs, on progresse mentalement ! » Tout un programme, imperceptible : sur place, on ne fait que s’amuser. Une promesse sympathique !

Raphael Doub