5 actions pour protéger la forêt amazonienne

167 Shares
167
0
0

Depuis quelques jours d’impressionnantes images de l’Amazonie en feu circulent sur les réseaux sociaux. La déforestation est un véritable danger pour l’environnement, à nous d’agir à notre échelle pour protéger nos précieuses forêts. 

On dit que la forêt amazonienne est le poumon de notre planète terre, les arbres absorbent le CO2 et le transforme afin de rejeter l’oxygène dans l’air, c’est de cette façon qu’elle nous protège des dérèglements climatiques et est indispensable à la survie des êtres vivants. Seulement à cause de la déforestation le dioxyde de carbone est largué dans l’atmosphère et provoque alors l’émission de gaz à effets de serre néfastes pour l’environnement. Les feux en Amazonie sont habituellement provoqués par les défrichements causés par les manoeuvres du gouvernement pour la déforestation, difficile pour nous de les en empêcher mais il est possible de mettre en places quelques actions :

  1. Diminuer sa consommation de viande
    La majorité de la déforestation en Amazonie se fait au profit de la culture du soja utilisé pour nourrir les animaux d’élevage qui se retrouvent dans nos assiettes. Faire le choix de stopper ou de diminuer sa consommation de viande c’est ralentir cet impact négatif sur la planète.
  2. Dire non à l’huile de palme
    Facile à produire et bon marché,  l’huile de palme est l’huile végétale la plus produite de la planète. Les palmiers à huile trouvent des conditions optimales de croissance au coeur des forêts tropicales en Asie et en Amérique du sud, qui sont défrichées et brûlées au profit de ces plantations. A nous de bien vérifier les étiquettes de nos produits industriels et de privilégier une alimentation “brute”.
  3. Acheter du bois local
    Vous aimez le bois dans votre déco ? Avant d’acheter un meuble renseignez-vous sur sa provenance et privilégiez la proximité. Idem pour le papier qui provient directement de l’arbre. Plus ce dernier vient de loin plus les conditions d’exploitation des forêts seront difficiles à garantir.
  4. En parler
    La sensibilisation est une forme d’action, plus l’information est relayée plus elle aura de chance d’arriver aux oreilles des gouvernements de chaque pays qui pourront ainsi agir en conséquence.
  5. Aider les ONG
    Ils sont nos porte-paroles et oeuvrent chaque jour pour la protection de l’environnement, les aider c’est faire entendre sa voix et chaque don même minime contribue à les aider tout comme le fait de signer des pétitions. Greenpeace ou WWF sont les plus connues, mais vous pouvez aussi vous tourner vers Rainforest Alliance, Rainforest Action Network ou Rainforest Trust qui achète des parcelles de forêts vierges pour les protéger.

Photo : Pablo Azurduy on Unsplash

167 Shares
You May Also Like