Rencontre avec la pionnière des body challenges, Valérie Orsoni

Elle a été la première à proposer des Boot Camp et des Body Challenges. Son livre, Le Body Challenge, Programme Fitness, 12 semaines pour tonifier et affiner son corps, est ultra-complet. Valérie Orsoni a accepté, avec beaucoup d’enthousiasme, de répondre à nos questions…

 

Holissence : Vous avez été confrontée à des problèmes de surpoids. Quels ont été vos premiers petits pas quand vous avez décidé de reprendre votre corps en main ?

Valérie Orsoni : C’est vrai, je m’appelais « la dondon », j’avais une carrure de footballeuse et j’étais malheureuse. J’avais essayé tous les régimes de la terre, une quarantaine à l’époque. Alors c’est simple : j’ai été à la bibliothèque avec mon papa – et nous nous sommes informés. On commençait tout juste, à l’époque, à parler d’indice glycémique et je me suis passionnée pour le truc. Nous avons observé ce que nous mangions et supprimé, peu à peu, ce qui n’allait pas. Ça n’a pas été du jour au lendemain, il nous a fallut 18 mois pour atteindre notre poids. Mais c’est comme cela que l’on maigrit durablement : pas à pas, pour que le corps et la tête aient le temps de s’habituer. Et en même temps, j’ai été de plus en plus active.

 

Holissence : Si aujourd’hui vous aviez le choix entre une inscription à la salle de gym et un body challenge, que choisiriez-vous ?

Valérie Orsoni : Je ne choisirais pas, car on peut tout à fait faire le body challenge à la salle de gym. L’astuce du body challenge, c’est de vous fixer un objectif. Pas d’excuse, vous restez focus. Cela peut même être une aide, pour continuer la salle de gym, après la lune de miel qui suit l’inscription. Dans mon livre, il y a 320 exercices, trois niveaux (mini – 10 minutes par jour, médium – 40 minutes de cardio et 20 minutes de renforcement et optimum, une heure de chaque trois fois par semaine. C’est ce dernier que suivent les stars) et un thème par semaine. J’ai tout fait pour que ce ne soit pas barbant.

 

Holissence : Justement, les enchaînements, souvent, sont ennuyeux. Vous-même, à quoi pensez-vous quand vous faites des pompes, des squats ou des abdos ?

Valérie Orsoni : Pendant mes séries, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer 😉 Certains écoutent de la musique, d’autres cochent leur liste au fur et à mesure. Moi, je récite à haute voix le décompte. Et souvent, je le fais avec une amie, ça me permet de ne pas m’avachir et me pousse à me dépasser. Plutôt que de vous acheter une gaufre ou un paquet de cigarettes, économisez et prenez un coach de temps en temps !

 

Holissence : Comment tenir sur la durée ?

Valérie Orsoni : La différence entre celles qui tiennent et celles qui abandonnent, c’est la motivation ! Certaines ont des résultats plus rapides que d’autres, parce qu’elles ont moins maltraité leur corps auparavant et que par conséquent il se rebelle moins, mais cela vaut la peine de s’accrocher. Celles qui suivent mon programme ont de la chance : nous avons une super communauté en ligne, les filles se soutiennent, il y a une super ambiance… En plus, je fais un Facebook Live par semaine pour répondre aux questions et, pour aller encore plus loin, nous proposons des coachings personnalisés, avec moi ou des diététiciennes remboursées par votre mutuelle… Enfin, en termes d’astuces, je conseille de mettre bien en vue une robe ou un vêtement que l’on a envie de mettre, dans la taille visée… Ou de mettre une photo d’une fille healthy sur le frigo, pour se motiver.

 

 

Vous voulez en découvrir plus sur Valérie Orsoni (et son énergie joyeuse et débordante) ? Son dernier livre, Tu sais ce qu’elle te dit la poire ? est disponible sur Amazon depuis le 22 septembre.