Si on fabriquait notre dentifrice maison ?

Arrêter de se brosser les dents? Vous n’y pensez pas ! En revanche, se concocter sa recette de dentifrice, pourquoi pas ! Histoire de garder un oeil sur la composition, de réaliser quelques économies ou de réduire le volume de ses déchets…

L’important, c’est le brossage

Pour éviter les caries et l’installation de la plaque dentaire, ce qui compte, c’est de se brosser les dents. De la gencive vers la dent, en veillant à nettoyer chaque dent et chaque face de toutes les dents. Au besoin, le fil dentaire permet de compléter le travail. Et c’est tout : quand c’est bien fait, on peut quasiment se passer de dentifrice. Parce que la flore buccale est précieuse et que désinfecter sa bouche revient à perturber son équilibre…

Bon, il se trouve qu’en plus, de nombreux composants des dentifrices classiques sont sujets à caution (il y a un euphémisme dans cette phrase, sauras-tu le retrouver ?). Butylparaben, triclosan, p-hydroxybenzoate de propyle… sont des petits noms compliqués, qui désignent des perturbateurs endocriniens. Sans parler du fluor, qui fait l’objet de débats. Bref, le dentifrice du commerce, on ne sait pas exactement ce qu’il contient et c’est un peu flippant.

Le dentifrice maison, la solution ?

Du coup, on peut avoir envie de mitonner son dentifrice maison. Comme son shampoing sec ou son démaquillant. C’est un poil (de brosse à dent) plus compliqué. Parce que les ingrédients « naturels » font eux aussi jaser. Comme le bicarbonate de soude, jugé trop abrasif sur la durée. Idem pour l’argile. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des tas de recettes. Qu’on peut les essayer pour trouver la sienne, les alterner pour éviter les effets secondaires… Et surtout, aller régulièrement voir son dentiste pour en vérifier l’efficacité.

On apprécie par exemple :

  • le dentifrice en poudre de Consommer durable : 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 4 cuillères à soupe d’argile blanche, 1/2 cuillère à café de sel, 2 gouttes d’huile essentielle de citron ou de menthe.
  • la version sans bicarbonate de Gala : 2 cuillères à soupe d’huile de coco, 2 cuillères à soupe d’argile blanche ou verte, 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et une goutte d’huile essentielle de tea tree.
  • les plus simples (en mode je me sers de ce que j’ai dans les placards) : de l’huile de coco seule, ou du bicarbonate de soude (pas trop souvent), voire du savon de Marseille.