Les huiles essentielles indispensables en hiver

Ce week-end, nous changeons officiellement de saison. L’hiver peut parfois mettre notre organisme à rude épreuve. Pour y remédier, nous vous conseillons 5 huiles essentielles afin de booster vos défenses immunitaires. 

L’huile de Ravintsara

Idéale pour faire office de bouclier aux microbes ! Antivirale, immuno-stimulante, antibactérienne, expectorante et énergisante, elle permet aussi de lutter contre les petits coups de mou. Chaque jour, appliquez 2 gouttes dans le creux des poignets, frottez et respirez profondément. 

L’huile de Tea Tree

Une huile très efficace. À consommer en cure, en cas de maladie ou de coup de froid, pour combattre les états infectieux et les bactéries, stimuler les défenses immunitaires et redonner de l’énergie. Versez une à deux gouttes dans une cuillère à café de miel, 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours. 

L’huile de Niaouli

Assainit l’air ambiant, aide à la respiration en cas de nez bouché et booste le système immunitaire. Une huile à diffuser dans votre chambre avant de dormir ou sur l’oreiller pour dégager les voies respiratoires et embaumer votre sommeil d’un parfum frais et aromatique. 

L’huile de Citron

Un fruit bien connu que l’on récolte en hiver pour obtenir l’essence issue de son écorce. L’huile essentielle de citron est une véritable alliée pour fluidifier le sang, combattre les bactéries, éviter les nausées et même brûler les graisses ! Versez 1 à 2 gouttes dans une cuillère à café de miel, 2 fois par jour, pendant une cure de 15 jours et renouvelez tous les 3 mois. 

L’huile essentielle de Thym

Avec son doux parfum de Provence, cette huile nous transporterait presque directement en été. Purifiante, antiseptique et désinfectante, elle permet de lutter efficacement contre les affections hivernales. Déjà malade ? Prenez une goutte diluée dans du miel, deux fois par jour, pendant 3 jours maximum. 

ATTENTION : Les huiles essentielles peuvent être déconseillées chez la femme enceinte et/ou allaitante, les jeunes enfants ou autre contre-indications. Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.