positiver, holissence, optimisme, comment positiver dans sa vie, voir le verre à moitié plein

Cinq façons de positiver

Difficile parfois de voir le verre à moitié plein, surtout quand le sort semble s’acharner contre nous (enfant malade, bigboss qui veut absolument nous voir à 18h30, voiture qui nous lâche et plus une seule dosette de café à la maison). Pourtant, essayer de se concentrer sur le positif permet souvent d’affronter l’adversité. Voici cinq façons de positiver.

1 – Lister ce qui va bien.

Tous les jours, de préférence au moment du coucher pour entrer dans le sommeil plus légèrement, lister ses trois plaisirs de la journée. Il n’est pas nécessaire que ce soit de grands bonheurs, le quotidien est rempli d’éléments permettant de positiver : un café pris en terrasse au soleil, le sourire bienveillant d’un collègue, la joue douce de son enfant le matin, etc. Certes, cela ne changera rien au fait que le petit dernier a des poux et ça n’effacera pas la grosse dispute avec l’amoureux, mais cela nous rappelle qu’il y a de belles choses dans notre vie.

2 – Cesser de se comparer.

La comparaison est souvent dévastatrice pour l’égo. Parce que bien sûr, en bonnes perfectionnistes que nous sommes, nous préférons généralement nous mesurer à celles qui, en apparence, réussissent mieux que nous. Or, rappelons-nous que nous ne connaissons jamais tout de la vie de ceux que nous cotoyons. Et que ce qui rend heureuse une amie, ne nous comblerait pas forcément. Pour positiver, mieux vaut s’inspirer de parcours qui nous motivent, sans pour autant vouloir absolument ressembler à une autre que soi.

3 – S’éloigner des personnes négatives.

Bien sûr, il n’est pas question de claquer la porte aux amis qui vont mal sous prétexte qu’ils nous empêchent de positiver. Mais il existe des gens toxiques qui éprouvent du plaisir à se plaindre et à miner le moral de leur entourage. Nous avons le droit de nous passer de leur compagnie et de leur préférer les personnes optimistes…

4 – Gommer les formules négatives.

A chaque fois que vous avez une pensée négative ou que vous vous apprêtez à prononcer une phrase comprenant des mots tels que « jamais, ça ne marchera pas, je n’y arriverai pas, etc », essayez de la formuler autrement. Un exemple : à la place de « je ne pourrai pas rendre ce dossier à temps », dites plutôt « je vais essayer de rendre ce dossier à temps ». Cela n’a l’air de rien, mais votre cerveau, à force, prendra l’habitude de ne plus raisonner négativement.

5 – Collectionnez les films drôles.

Rire est la meilleure façon de positiver. Et pour rire, rien de tel que le visionnage de quelques classiques de l’humour : les Bronzés, un vieux Buster Keaton, des buddy movies américains tels que Very bad trip, etc. En fonction de ce qui vous fait, vous, sourire, en somme. Antidote à la grisaille assuré !

 

[wa-wps id=’5695′]
You May Also Like