Bouger dans l’eau, qu’est-ce que ça change ?

Aqua yoga, aqua bike, barre aquatique… Les sports d’eau se multiplient et pas seulement l’été. Mais pourquoi est-il si intéressant de bouger dans l’eau et est-ce que ça change vraiment quelque chose ?

Plus d’effort…

L’avantage de l’eau, c’est qu’elle oblige le corps à s’adapter et donc, à consommer plus d’énergie, même si vous ne le sentez pas. D’abord, la température : dans une piscine classique (ambiance bonnet de bain, eau chlorée et claquettes – pas notre préférée), elle se situe entre 27 et 30°C. Soit dix degrés de moins que notre corps, qui est obligé de déployer plus d’énergie pour compenser. Bim.

Son deuxième atout, c’est sa résistance. Pour la déplacer, il faut plus de force qu’à l’air libre. En toute logique, les muscles sont davantage sollicités, comme quand on pratique un sport avec des poids, par exemple. Là encore, la dépense calorique offre des chances supérieures de taper dans ses réserves. Bam.

… Et moins

La liste des bons points n’est pas finie. Car en nous permettant de flotter, l’eau offre à notre corps des conditions plus favorables pour bouger. Il n’y a pas de choc (comme dans la course, au hasard), moins de risque de traumatisme (ce qui est rassurant pour celles et ceux qui se font souvent mal, ou qui se remettent au sport après une blessure), les articulations sont moins sollicitées. Boum.

Enfin, l’eau agit comme un massage. Elle a un effet drainant, bénéfique pour la circulation sanguine… mais aussi pour la cellulite. Et les courbatures (moindres !).

Un petit bonus pour la route ? En interviewant Caroline, qui donne des cours d’aqua yoga dans le spa du Mandarin Oriental, nous avons découvert un bienfait insoupçonné : « Les femmes, qui sont des battantes, ont développé leur énergie yang – celle de la masculinité. Dans l’eau, elles reconnectent avec l’énergie yin, celle de la féminité, de la fluidité. C’est excellent pour l’équilibre ! »