Konjac, l’ingrédient miracle venu d’Asie

Adulé par les beauty addict pour son pouvoir exfoliant combiné à une grande douceur, le konjac s’avère être aussi un super allié minceur dans l’assiette. Cuisiné comme des pâtes ou du riz, cet aliment fait office de formidable accompagnement avec quasi zéro calorie. Plutôt intéressant n’est-ce pas ? Holissence a voulu en découvrir un peu plus sur ce super aliment qui va bientôt occuper une place de choix dans notre cuisine.

Le konjac, un super allié minceur

Avec seulement 3 calories pour 100g, le konjac est un allié minceur de taille. Il est un excellent coupe-faim naturel grâce à sa teneur en glucomannane. Il s’agit d’une fibre soluble épaississante et émulsifiante qui absorbe jusqu’à 100 fois son volume d’eau. La sensation de satiété se fait ainsi rapidement sentir et les graisses pénètrent beaucoup moins dans l’estomac. Cet ingrédient est également recommandé pour le transit puisqu’il est composé à 70% de fibres et favorise ainsi l’élimination des déchets et toxines. Enfin, gluten free, il convient parfaitement aux différentes intolérances alimentaires ainsi qu’aux menus végétariens. On l’adopte !

Comment utiliser le konjac dans l’assiette ?

Cet ingrédient minceur venu de l’Asie du Sud-Est (Vietnam, Chine, Japon…) est une plante dont les racines sont transformées en poudre ou en pâte (appelée « konnyako ») qui se consomme sous les formes de vermicelles (« shirataki »), de riz ou de poudre. Cuisiné seul, le konjac n’a pas réellement de saveur, c’est en le mélangeant à d’autres ingrédients qu’il s’avère bien plus goûtu. Pour ce qui est de sa cuisson, elle est aussi simple que celle des pâtes ou du riz, avantage indéniable pour les recettes, n’est-ce pas ? Tagliatelles de konjac au saumon, wok de shirataki de konjac aux petits légumes, paella au riz de konjac, quiche à la pâte de konjac (konnyaku)… Laissez libre court à votre imagination et envies culinaires ! Pour les plus gourmandes, sachez qu’il est aussi possible d’utiliser le konjac dans des préparations sucrées.