Tête-à-tête avec Emma Sawko, fondatrice de Wild And The Moon –

6 Shares
5
0
1

Si vous ne la connaissez pas encore, vous avez très certainement déjà goûté à la cuisine d’un de ses concepts-food : Wild And The Moon. Vous vous en êtes léché les doigts ? Alors vous serez ravis de savoir qu’Emma Sawko a sorti, le 7 octobre dernier, un livre de recettes sobrement baptisé « Recettes Vegan ». Pour en savoir un peu plus sur son parcours, sur son bouquin aussi, nous sommes partis lui poser quelques questions. Les voici. 

Bonjour Emma, peux-tu d’abord nous parler de ton parcours particulièrement inspirant ? 

Je suis parisienne, née à New York et j’ai grandi en suisse. Mes parents étaient déjà très concernés par l’environnement et particulièrement par l’alimentation. Ma mère m’a très vite transmis une conscience sur les effets de l’alimentation sur la santé. J’ai donc grandi dans une maison que mes amis appelaient « la maison des graines ». Pourtant je n’ai connu aucune frustration. Le moment du repas a toujours été une fête. Aujourd’hui, c’est un souvenir gourmand. Après des études dans l’hôtellerie, j’ai décidé de vivre à Paris ou j’ai travaillé dans une agence de pub où je suis restée 12 ans. J’ai ensuite suivi mon mari à New York où j’ai énormément fréquenté les bars à jus, que j’adore. Il y avait à ce moment là de petites graines qui germaient dans ma tête, mais rien de concret. Je suis ensuite partie à Dubaï, une ville qui ne me faisais pas rêver. C’est là que j’ai décidé d’acclimater la ville à mon mode de vie plutôt que l’inverse. Là-bas, j’ai donc fondé mon premier concept store, « Comptoir 102 » qui est venu casser les codes de tout ce qui existait à Dubaï. Je suis arrivée avec des marques très différentes de ce qui se faisait. J’ai ensuite ouvert la première cantine bio de la région et ça a fonctionné. Au bout de quelques années, j’ai eu envie de rentrer à Paris mais pas question de rentrer sans un projet. J’avais gardé en tête l’idée des bars à jus de New York que j’adorais et là Wild And The Moon est né.

Comment fais-tu pour être si pro-active ? 

Je ne sais pas si je suis pro-active, ce que je peux dire c’est que je suis très authentique. Ces concepts me collent à la peau, je les respire. Ils sont le prolongement de qui je suis. Du coup c’est facile, je n’ai rien à inventer. Ce qui paraît donc très créatif pour certains, c’est simplement la continuité de la façon dont je vis, ce à quoi je crois, de la démarche que je porte, de la façon dont je m’alimente. Les recettes de mon livre de cuisine par exemple sont tirées de recettes que je fais à la maison depuis toujours. Donc je ne suis pas sûre que ce soit de la pro-activité, c’est simplement ce à quoi j’aspire que je mets en place petit à petit. 

J’ai l’impression que toutes les fois ou tu t’es lancée, tu as réussi. Ne doutes-tu donc jamais ?

Oui j’ai des doutes, j’ai des tonnes de doutes. Et quand je me suis lancée dans l’ouverture de “Comptoir 102”, dans cette ville que je ne connaissais pas, avec cette langue et ces règles que je ne connaissais pas non plus, j’étais pleine de doutes. Et en même temps, j’ai appris à faire confiance en mon instinct. Je ne perds pas de vue l’objectif final. Même si je tombe, je me relève et je réoriente ma trajectoire mais je n’abandonne pas. Et puis, réussir a aussi été le fruit de beaucoup, beaucoup de travail et peut-être d’un tout petit peu de chance. 

Comment t’es venue l’idée de sortir un livre de recettes ?

Je crois qu’on m’a donné l’idée à force de me demander mes recettes. Du coup je me suis dit “pourquoi pas”. Ensuite, un éditeur est venu chez Wild me proposer le projet. J’avais beaucoup de travail mais j’ai commencé à y réfléchir et puis quelques mois plus tard j’ai été prête. J’avais vraiment envie de partager tout ça de façon plus globale. Car c’est aussi ça le projet Wild And The Moon : le partage. Je n’ai pas peur de partager mes recettes, car plus les gens prendront plaisir à cuisiner de cette façon là plus on arrivera à un mode de consommation conscient et peut être à sauver la planète.

As-tu rencontré des difficultés lors de l’élaboration de ce livre ? 

Ça m’a pris du temps mais je n’ai pas rencontré de difficultés particulières. Ça s’est fait dans la joie et la bonne humeur. C’était vraiment que du plaisir. 

T’es-tu inspirée de ta cuisine du quotidien pour les écrire ?

Oui complètement. J’ai repris les recettes cultes de Comptoir 102 et de Wild And The Moon. Je me suis aussi faite aider de nutritionnistes et de chefs. Je voulais aussi prouver que cette cuisine n’avait rien de chiante. Qu’elle est joyeuse, vitaminée. Qu’elle peut faire plaisir aux adultes comme aux enfants. Je voulais que les recettes soient simples, riches d’ingrédients faciles à trouver au quotidien. 

As-tu des livres qui t’inspirent ? Ou qui t’ont inspirée à la fois pour developper tes entreprises ou pour écrire ton propre livre ? 

Je savais assez bien ce que je voulais pour mon livre. Je voulais que ce soit un joli object. Le côté esthétique est important pour moi. C’était la seule prérogative que j’avais. Alors du coup, même si je m’inspire de livres pour cuisiner au quotidien, le côté bel object de mon livre a toujours été une évidence pour moi. 

As-tu un mantra qui te suit au quotidien ? 

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » – Oscar Wilde

Recettes vegan, d’Emma Sawko, 30 €

6 Shares
You May Also Like