Vitamine D : comment s’assurer d’un apport suffisant en automne ?

1 Shares
0
0
1

Quand les température se rafraîchissent de jour en jour et qu’un temps maussade s’abat sur toute la France, c’est le signe que l’automne commence à s’installer. Et généralement, lorsque le soleil décide de jouer à cache-cache, votre taux de vitamine D, essentielle à votre bien-être moral et physique, en prend pour son grade… Mais comment faire pour vous assurer un apport régulier et suffisant pour combler vos besoins ? Voici les bons réflexes à adopter. 

La vitamine D, c’est quoi exactement ? 

La vitamine D est une substance organique qui agit dans le corps comme une hormone hypercalcémiante dont la fonction principale est de favoriser l’absorption du calcium et du phosphore dans les intestins. Cela permet, entre autres, de renforcer les os et le système immunitaire. Lorsque le corps absorbe de la vitamine D, cette dernière est transformée en récepteur grâce aux rayons ultraviolets émis par le soleil. Elle se stocke ainsi dans les cellules et permet de réduire le risque de cancer, de maladies cardiaque, d’AVC mais également et de façon plus quotidienne, d’améliorer votre réponse immunitaire à certaines attaques extérieures. Ou encore de lutter contre la dépression saisonnière…

Manque de vitamine D : les signes à pointer du doigt 

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que généralement, plus la peau est foncée et moins elle se gorge en vitamine D. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que ce type d’épiderme absorbe moins bien les rayons UVB qui sont essentiels à la synthétisation de la vitamine. En cause : leur taux de mélanine qui, naturellement plus élevé, agit comme une sorte de crème solaire naturelle faisant barrière aux rayons.

Dans un deuxième temps, et ce, pour tous les types de peaux, un manque de vitamine C dans l’organisme se traduit par une immunité plus faible face à certains virus ou problèmes chroniques comme l’eczéma ou encore la maladie de crohn. Des épisodes de dépression saisonnière, qui se manifestent par un moral en berne, une perte d’appétit et une envie constante de dormir font également partie des signes qui peuvent vous alerter sur un manque de Vitamine D dans votre organisme. Alors gardez toujours l’oeil ouvert et n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste si vous ressentez une fatigue chronique ou une baisse soudaine de moral.

Comment faire ? 

Booster votre taux d’exposition

L’Institute of Medicine recommande en moyenne, une quantité de 600 UI de vitamine D par jour. Pour atteindre ce chiffre idéal, il vous faut d’abord faire le point sur les différentes sources d’apport qui sont à votre portée. Si vous vivez dans un endroit où vous pouvez régulièrement vous exposer aux UVB, formidable ! Prendre le soleil 10 minutes (pas plus au risque d’attraper un coup de soleil) chaque jour sans crème solaire, vous permet de combler les attentes de votre corps. Si en revanche, vous vivez dans le nord où le taux d’ensoleillement est relativement bas, alors n’hésitez pas à faire des séances de luminothérapie qui sont particulièrement efficaces pour répondre à ce type de besoins. Cette méthode consiste à vous exposer à une lumière artificielle blanche à large spectre qui imite celle émise par le soleil. Sous forme de cure, vous pouvez effectuer des sessions de 30 minutes tous les jours pendant 15 à 30 jours et ensuite espacer les séances. Votre moral vous remerciera. 

Pallier avec un régime alimentaire approprié

Le jus d’oranges pressées, les différents laits végétaux, le lait de vache, la margarine, les céréales complètes, les poissons gras (saumon, maquereau, thon, sardines, etc…) ou encore les oeufs sont des sources d’apport en vitamine D importantes. Une portion de 100 g de saumon couvre ainsi quasiment et à elle-seule, les besoins quotidiens du corps en UI. Alors, faites-vous plaisir et mangez ce qui vous fait du bien ! 

Opter pour une cure de compléments alimentaires

Lorsque vous ressentez une fatigue significative, votre médecin généraliste peut alors vous préconiser d’effectuer un bilan sanguin qui vous permettra de comprendre vos carences. Si votre taux de Vitamine D est inférieur à 10 ng/ml, c’est alors le signe que votre corps à besoin d’être supplémenté en Vitamine D de façon régulière. Parce qu’elle peut être stockée dans le foie ou dans les graisses, celle-ci n’a pas besoin d’être prise quotidiennement mais peut être assimilée de façon hebdomadaire ou mensuelle. Notre conseil : opter pour des compléments alimentaires sous forme liquide, qui sont mieux absorbés par l’organisme et dont l’efficacité n’est plus à prouver. Evitez en revanche de combiner cette prise avec de l’huile de foie de morue ou toute autre source de vitamine D au risque de rentrer en surdosage. Vous savez tout !

1 Shares
You May Also Like