5 astuces pour profiter du réveillon sans gonfler

Ce soir et demain, sur la table, il risque d’y avoir gras, du lourd et du sucre. Que vous soyez fan, ou pas, voici nos astuces pour profiter de votre réunion familiale sans avoir la sensation de vous priver… et sans quitter la table avec l’impression d’être prête à imploser.

Noël, c’est souvent le grand déballage culinaire. Le foie gras ET les escargots au beurre, le saumon fumé ET la dinde aux marrons, la bûche à la crème au beurre ET les chocolats. Sans oublier le champagne, le vin blanc, le vin rouge ET le digestifs… Que faire quand on aime tout mais que l’on ne veut pas rouler pour sortir de table ? Comment s’en dépêtrer quand on a apuré son alimentation, pour ne pas finir malade ? Voici nos astuces.

  1. Anticiper. Rien ne sert de se priver dans les jours qui précèdent, ni même de jeûner le midi, pour être sûr d’arriver chez mamie le ventre vide. Le choc serait tel pour l’organisme que ce serait contre-productif. En revanche, déjeuner léger  peut être une bonne idée. Voire, pour celles et ceux qui craignent de se laisser dépasser par leur gourmandise, avaler un petit quelque chose avant de se mettre en route. Un bouillon ou une soupe légère, par exemple, qui évitera d’arriver avec l’estomac dans les talons, prêt à se jeter sur l’apéritif comme un affamé.
  2. Limiter l’alcool. L’idée n’est pas de ne pas boire du tout (ce serait suspect), mais de feinter juste assez pour se sentir bien. Par exemple, en choisissant les boissons que l’on préfère (ce qui implique de renoncer aux autres ;), ou en intercalant un verre d’eau entre chaque verre d’alcool. Le réveil, demain, n’en sera que plus léger !
  3. De tout, un peu. Si vous savez à l’avance que le repas va se dérouler en huit actes, gardez des forces en réserve. Servez-vous en petites portions, pour pouvoir goûter à tout jusqu’au bout. Se resservir ? C’est tentant, mais le repas n’est pas fini !
  4. Déguster en conscience. Noël est magique : tout le monde s’est mis sur son 31, la table est somptueuse, les conversations animées… Profitez ! Respirez, prenez le temps de savourer chaque instant, et chaque bouchée. Manger en pleine conscience, c’est un bon moyen pour ne pas s’empiffrer.
  5. Faites-vous plaisir. Vous faites attention toute l’année – et probablement pas seulement à votre alimentation ou à votre ligne. Votre corps ne va pas vous trahir sur un seul repas. Même les (bons) nutritionnistes le disent : se lâcher de temps à autre est sain. Alors stop à la culpabilité. Enjoy ! Il sera toujours temps, demain, de vous mettre à la diète !