Comment distinguer l’acné de l’acné Rosacée ?

4 Shares
2
0
2

Si l’acné de l’adulte touche plus de 40% de la population française, cette maladie peut ressembler à s’y méprendre à la forme papulo-pustuleuse de la Rosacée. Seul hic : leur nom sont certes similaires mais leurs origines, elles, sont bien différentes et demandent donc des traitements adaptés. On fait le point. 

La forme papulo-pustuleuse de la Rosacée, qu’est-ce que c’est ? 

Autrefois appelée la « Goutte rose », la Rosacée est une maladie vasodilatatrice qui touche principalement les femmes entre 30 et 70 ans et peut connaître un pic autour de la ménopause. Celle-ci se décline en 3 stades majeurs : 

  • Le flush : se traduit par des rougeurs ponctuelles souvent accompagnées de bouffées de chaleur, 
  • L’Érythose : une vasodilatation visible, qui peut prendre jusqu’à quelques heures pour s’estomper
  • La forme papulo-pustuleuse : qui représente l’apparition de papules mais surtout de pustules sur fond de rougeur et de couperose. Si les papules sont des boutons rouges et fermes qui élèvent la peau, les pustules, elles, sont généralement de petites infections qui se traduisent par l’apparition d’une pointe blanche à l’extrémité du bouton. 

Comment la distinguer ? 

Si les symptomes peuvent être similaires à de l’acné classique, la Rosacée Papulo Pustuleuse est généralement accompagnée de bouffées vasculaires. Celles-ci peuvent se traduire par des montées de chaleur et des rougeurs cutanées situées sur le nez, le menton, les joues et même parfois le cou ou la poitrine. L’apparition de papules et de postules facilitent le diagnostique.

Comment la traiter ? 

D’abord, il faut savoir que chaque symptôme de Rosacée nécessite un traitement particulier. Dans le cas de Rosacée Papulo Pustuleuse, des antibiotiques ou antifongiques sont généralement prescrit par le dermatologue. Un traitement local peut compléter la prise de comprimés. Ce dernier s’applique sur les boutons lors des poussées et ce, pendant quelques semaines, le temps que les boutons disparaissent.

L’acné, qu’est-ce que c’est ? 

L’acné de l’adulte peut apparaître à la suite d’un changement hormonal majeur (l’arrêt d’un contraceptif ou lors d’une grossesse). Elle peut également être provoquée par un manque de sommeil, une hygiène de vie en berne ou encore l’application quotidienne de soins non adaptés et abrasifs. Elle se traduit par l’apparition de papule et de pustules localisées sur la zone U du visage (joues, menton et machoire). Leur particularité ? Elles créent des lésions profondes dont le risque cicatriciel est fort

Comment la distinguer ? 

Si la Rosacée et l’acné sont deux problèmes de peaux qui se manifestent par l’apparition de papules et de pustules, l’acné de l’adulte se différencie par la disposition de ces boutons. Situés sur la zone U, ces derniers s’accompagnent généralement de points noirs disposés sur le nez, les joues et même le menton. La peau, quant à elle, est plutôt mixte car elle a été dénaturée par les soins non adaptés. Pour finir, l’aspect cicatriciel reste un bon indicateur.

Comment la traiter ?  

Il faut d’abord pointer du doigt la source de son apparition. Sondez votre mode de vie, vos habitudes et essayez de localiser les éléments qui pourraient déclencher ces crises. Pour accompagner cette prise de conscience, vous devez également mettre à jour votre routine beauté en utilisant des produits qui soient à la fois doux et adaptés à votre type de peau. Oubliez les soins anti-acné formulés pour les adolescents, ils n’auront aucun effet sur votre épiderme d’adulte. Vous savez tout.

4 Shares
You May Also Like