Le Yoga Nidra, pour un sommeil apaisé

En cette période de confinement, le sommeil peut être plus difficile à trouver, les insomnies peuvent se révéler… Le yoga Nidra, surnommé le “yoga du sommeil” est une pratique spécifiquement dédiée avec des exercices de méditation et de relaxation mentale. Holissence vous présente cette pratique zen.

Qu’est-ce que le yoga Nidra ?

En sanskrit, le Nidra signifie le « sommeil lucide », une méthode douce se basant sur des exercices d’esprit, de rotation de conscience, de respiration et de visualisations entrainant un état profond de relaxation. Développé en Inde à partir de 1940 par Swami Satyananda Saraswati, le yoga Nidra s’est répandu en Europe à la fin des années 60.

Si l’objectif d’origine du yoga Nidra était l’élargissement de la conscience par le développement de ses potentialités latentes; dans nos quotidiens toujours plus stressants, il s’est imposé comme un moyen de contrebalancer l’excitation, de réguler le stress, la fatigue et d’aider les personnes souffrant d’insomnie. 

En rééduquant le sommeil, le yoga Nidra impose ses bienfaits dès la première séance : détente optimale, reconnexion à soi, sommeil de meilleure qualité. Le pratiquer une heure durant reviendrait à « gagner » deux à trois heures de repos. Pourquoi s’en priver ?

Comment pratiquer le yoga Nidra ?

Reflétant un état se situant entre l’endormissement et l’éveil de la conscience, la pratique du Nidra s’éloigne des autres types de yoga. Ici, il n’est guère question d’enchainer les postures, seule une est essentielle, le Savasana ! Cette position allongée, immobile, bras le long du corps, paumes tournées vers le ciel, les yeux fermés, est propice à libérer toutes les tensions du corps et de l’esprit.

Chaque cours débute par la récitation – avec conviction – d’une affirmation positive courte, le Sankalpa. Cette résolution représente un idéal à atteindre, ce que l’on désire améliorer ou changer. Tant que cela ne s’est pas réalisé, il est d’ailleurs déconseillé de changer de pensée. 

Débute ensuite la prise de conscience de sa respiration, puis une attention portée à l’environnement extérieur en prenant soin d’écouter chaque bruit, du plus lointain au plus proche. L’attention se recentre ensuite sur soi avec une analyse de chaque partie du corps qui va emmener les muscles à se détendre.

Une fois le « bilan » effectué, vient le ressenti de sensations opposées comme la légèreté puis la lourdeur du corps, le chaud puis le froid. Ces duos antagonistes stimulent des parties du cerveau qui ne travaillent jamais simultanément et éveillent progressivement, la conscience.

Après un enchainement de visualisations rapides, les tensions de l’esprit, parfois inconscientes, finissent par se dissoudre. Ce sont elles qui, le plus souvent, font entrave à l’endormissement. La séance se conclu comme elle a débuté, avec la récitation du Sankalpa

Si le yoga Nidra vous intéresse, une première approche par le biais d’un cours guidé demeure essentielle pour comprendre et assimiler les bases. Une fois acquises, le Nidra se pratique ensuite facilement seul le soir quelques minutes avant de s’endormir, pour enfin obtenir un repos bienfaisant.

Retrouvez également la programmation bien-être avec le collectif Holissence sur notre Facebook.

Prenez soin de vous et de vos proches !

You May Also Like