Apprendre à méditer devant Netflix avec le Guide Headspace de la Méditation

Prendre un temps calme pour soi-même, s’asseoir et garder la posture, se concentrer sur sa respiration… Se mettre à la méditation n’est pas chose aisée ! Cela peut même s’avérer un véritable challenge, dans un quotidien où l’action, la rapidité et l’optimisation du temps sont souvent privilégiés. D’autant plus en temps de confinement, où l’on ne peut qu’apprendre à pratiquer de chez nous.

Si l’envie vous en prend, il serait dommage de se priver des merveilleux bienfaits de cette pratique douce ! Pour remédier à cela, le géant du streaming Netflix, diffuse une brillante série animée : Le Guide Headspace de la Méditation, en partenariat avec l’application américaine de méditations guidées Headspace. L’idée ? Comprendre ce qu’est la méditation, ses bienfaits, prodiguer des bons conseils et alerter sur les pièges à éviter. Le plus ? Chaque épisode propose une méditation guidée pour apprendre à méditer.

Une série animée pour apprendre la méditation

Dans la série animée Netflix, Le Guide Headspace de la Méditation, Andy Puddicombe, explique son parcours, ce qui l’a mené à quitter ses études supérieures pour devenir moine bouddhiste puis revenir à la vie civile pour fonder l’application de méditation Headspace.

Cet expert de la méditation souhaite désormais transmettre les enseignements utiles que ces années ont pu lui apporter, tout en permettant aux autres de ne pas faire les mêmes erreurs de parcours que lui. Il commence très justement le premier épisode en expliquant une de ses premières grosses erreurs et en profite pour rappeler que la méditation n’est surtout pas une façon de contrôler son cerveau, les distractions ou de se débarrasser de ses ressentis. L’objectif est plutôt d’entrainer son cerveau à améliorer son rapport aux pensées et émotions qui nous traversent, et permettre d’apprendre à les voir avec un peu plus de perspective. C’est en faisant cela, en les laissant nous traverser, que l’on accueille ses pensées et ses émotions. À partir de ce moment-là, on arrive à accueillir un peu plus de calme et de sérénité.

Il décline différents types de méditations qui peuvent nous aider à entrainer notre cerveau à atteindre cet état de pleine présence (aussi souvent traduit littéralement de l’anglais mindfulness par « pleine conscience »). Andy nous invite à commencer avec des techniques dite de « focused attention » : on commence sa méditation en se concentrant sur un élément, une intention, un mantra ou le plus souvent sa respiration.

7 thématiques pour profiter des bienfaits de cette pratique millénaire

Au fil des épisodes de la série animée, on comprend « par où commencer ? » dans l’épisode 1, pour pour ensuite traiter 7 thématiques ultra utiles :

  • apprendre à lâcher prise
  • aimer la vie
  • gérer le stress
  • être gentil
  • gérer la douleur
  • gérer la colère
  • réaliser son potentiel illimité

Andy nous rappelle que c’est pour une bonne raison que cette technique perdure depuis des milliers d’années. En effet, on retrouve la trace des premières techniques de respiration il y a 3000 ans !

Mais c’est depuis une vingtaine d’années seulement qu’on commence à mesurer les effets bénéfiques de la méditation. La neuroplasticité du cerveau par exemple : le cerveau ne se fige pas à partir d’un certaine âge, il reste malléable car de nouvelles connexions neuronales peuvent continuer à se former. Notamment grâce à la méditation.

Lorsqu’on pratique, la partie de notre cerveau responsable de notre bonheur et de notre bien-être est renforcée et reçoit un afflux sanguin. S’ensuit une réduction de la dépression, de la frustration, de la douleur et une augmentation des niveaux de bonheur, d’acceptation et de compassion. La méditation aide même à développer son intuition !

Même si vous ne sentez pas de différence, lorsque vous commencez à pratiquer, vous pouvez rester confiant dans le fait que c’est un outil utile à développer, qui pourra changer votre vie sur le long terme.

You May Also Like