Super pouvoir ecriture

Les super pouvoirs de l’écriture

0 Shares
0
0
0

Comme l’art, l’écriture peut être la base d’un travail sur soi. Une  manière de se débarrasser de ses idées sombres, de développer sa créativité, voire de trouver sa voie. Il suffit d’un papier et d’un stylo.

Un exutoire

Avez-vous déjà fait cette expérience ? Un jour gris, miné par les soucis, plutôt que de râler et de pester contre la terre entière… avez-vous pris votre plume pour vider la noirceur de votre cerveau ? Couché sur le papier votre compagnon absent, vos enfants insupportables et votre boss ingrat ? Aligné vos soucis d’argent, vos complexes physiques et vos envies de vacances?

Au bout de quelques pages, l’esprit s’allège et l’écrivain en herbe, en panne de triste inspiration, finit par gribouiller quelques solutions, se souvenir de ses rêves et conclure sur une note positive. Vidé. Ou plutôt, disponible. Si vous n’avez jamais essayé, vivement votre prochain coup de mou : c’est une belle expérience à vivre ! C’est d’ailleurs un des exercices proposés par Julia Cameron dans son (fort intéressant) livre Libérez votre créativité.

Un libérateur

Ecrire, c’est aussi ce que propose plus récemment Bruno Garel, dans Deviens l’auteur.e de ta vie. “Le principe ? Ecrire sa vie telle qu’on l’imagine, en se glissant dans la peau d’un héros de roman, en racontant jour après jour sa propre histoire comme une aventure, et en projetant de nouvelles aventures à vivre – celles que l’on souhaite vivre. Puis lire et relire son histoire permet à la magie de la création d’opérer. Comme le cerveau ne fait aucune différence entre la fiction et la réalité, les intentions de l’auteur couchées sur le papier peuvent prendre corps et se réaliser !“. Une nouvelle technique de développement personnel !

Bruno Garel balise le chemin avec 11 étapes à faire traverser à son héros – les 11 chapitres nécessaires à tout bon scénario. A chaque fois, sept exercices permettent de hacher menu la mission de l’auteur, de sorte que l’entreprise paraît moins colossale. 11 semaines plus tard, à raison de 20 minutes d’écriture quotidienne, l’affaire est faite. Le héros chenille se transformera-t-il en papillon ? A vous de nous le dire !

Photo by Trent Szmolnik on Unsplash

0 Shares
You May Also Like