Journaling, écrire pour se libérer l’esprit

La nouvelle lune nous l’a chuchoté, la période est à l’introspection. Rentrer en soi et retrouver notre moi intérieur, lui faire confiance pour comprendre comment avancer à travers cette période étrange. L’un des outils introspectif les plus puissants est l’écriture quotidienne, aussi connue sous le nom de “journaling” chez nos voisins anglo-saxons. Le principe ? Prendre un moment pour soi tous les jours, dès le lever et poser, sur le papier, les idées qui nous viennent. Ici, pas d’écran. C’est le moment idéal pour se déconnecter afin de mieux se connecter à soi.

Tenir un journal – à condition de l’écrire manuellement – active la partie gauche du cerveau. Pendant ce temps, sa partie droite est libre de créer et de laisser la place à notre intuition. On se libère des émotions négatives qui peuvent nous envahir, on apprend à s’écouter et mieux se connaitre en déposant sur le papier toutes nos pensées – dont les sources de stress qui nous polluent. L’auteure Louise de Salvo dans son livre “The art of slow writing” pense l’écriture quotidienne comme une méditation qui nous permet de ralentir et d’enfin s’entendre.

Comment s’y mettre ? Quoi écrire ? Peu importe, il suffit de se lancer et d’écrire ce qui vient, sans réfléchir ni intellectualiser. Le journaling consiste simplement à jeter sur le papier ce qui passe par la tête. Cela vous aidera autant à déconnecter du quotidien, renouer avec l’écriture et la créativité que clarifier les idées et organiser les pensées. Si ce que vous écrivez n’a pas vocation à être relu par quelqu’un d’extérieur, un joli carnet peut vous motiver. Des crayons, des feutres, des photos, un tube de colle… Choisissez ce qui vous fait plaisir.

Il parait qu’il faut écrire 90 jours d’affilé pour créer un rituel immuable mais vous verrez que dès les premiers jours le bonheur de vous consacrer du temps apporte déjà son lot de calme et de bienveillance. Votre carnet est votre meilleur ami. Celui à qui vous pouvez tout confier sans honte ni culpabilité pour vous libérer. Si toutefois vous avez peur que quelqu’un tombe dessus, écrivez sur une feuille libre et brulez-la ensuite. La voir partir en fumée vous libère du poids des mots que vous lui avez confié et un sentiment de légèreté s’installera surement en vous.

À vous de jouer !

Retrouvez également la programmation bien-être avec le collectif Holissence sur notre Facebook.

Prenez soin de vous et de vos proches !

You May Also Like