Comment prendre soin de son microbiote cutané ?

Même si leur nom peut faire peur au premier abord, les bactéries sont pourtant essentielles à l’équilibre du corps, des organes internes mais aussi de la peau. Des alliées de votre capital beauté qu’il est par conséquent, important de préserver ! Holissence vous explique quel est leurs rôles et comment en prendre soin au quotidien… 

Le microbiote cutané, c’est quoi exactement ? 

Ce n’est pas très ragoutant, mais il existe toute une communauté de bactéries, de champignons microscopiques et de virus qui co-existent à la surface de la peau. Cet écosystème permet d’abord de défendre l’épiderme contre ses agresseurs, mais aussi de le protéger de certaines maladies tout en communiquant activement avec le microbiote intestinal ! Bref, c’est toute une organisation mise en place par le corps pour permettre à la peau de rester saine et belle. Par exemple, elle peut jouer un rôle dans la bonne absorption des actifs présents dans les produits de beauté, dans l’apparition de certains problèmes comme la Rosacée, l’eczéma ou encore dans l’acné. Vous l’aurez compris, ces différents organismes sont essentiels ! Et pour couronner le tout, chaque personne possède sa propre carte d’identité microbienne. Incroyable, mais vrai !

Pourquoi le microbiote cutané se déséquilibre-t-il parfois ?

Dans une ère où tout doit être aseptisé pour prendre le minimum de risque sanitaire, de nombreux conservateurs à larges spectres sont ajoutés dans les produits de beauté vendus dans le commerce. Le problème : ils ne font pas la différence entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries. Du coup, quand vous appliquez ces cosmétiques sur votre peau, ils déséquilibrent votre microbiote cutané qui peut mettre du temps à se reconstruire. 

Dans un deuxième temps, il existe également un problème de sur-hygiène qui sévit principalement en occident. Ce besoin ultime de propreté, mène de nombreuses personnes à se laver plusieurs fois dans la journée avec des produits abrasifs pour la peau. Résultat : le pH permettant de lutter contre les mauvaises bactéries est déséquilibré, et là le microbiote est en danger.

Comment le préserver des agressions extérieures ? 

Si la compréhension est le premier geste préventif pour garder un microbiote intact, le préserver requiert une attention toute particulière au quotidien. Voici quelques éléments sur lesquels vous devez vous attarder : 

  • Évitez les produits lavants alcalins comme le savon, l’eau micellaire ou les nettoyants à base de sulfates. Ces derniers modifient le pH de la peau qui a besoin de se maintenir à un niveau 5 d’acidité. 
  • Privilégiez les nettoyants doux comme les huiles végétales, les laits ou les lotions pour venir à bout de l’excès de sébum, des impuretés accumulées dans la journée, du maquillage et nettoyer les pores en profondeur. 
  • Se rincer la peau à l’eau tiède voire fraîche car l’eau chaude peut perturber la flore cutanée.
  • Hydratez-vous ! Car nourrir votre épiderme préserve la barrière hydrolipidique et permet de reconstruire la flore bactérienne de la peau.

Cosmétiques ou probiotiques : que choisir ? 

Depuis quelques années, des cosmétiques aux probiotiques commencent doucement mais sûrement à se faire une place au soleil. Mais en quoi consistent-ils ? Et bien c’est très simple ! Contrairement aux probiotiques utilisés dans l’alimentation, ceux intégrés à des crèmes de jour ou de nuit ne sont pas vivants. Ils sont donc là pour améliorer les défenses naturelles de la peau, l’aider à reconstruire un équilibre microbien optimal, réduire les irritations cutanées et renforcer le film hydrolipidique. Ils sont donc parfaitement adaptés au déséquilibre microbien. Vous pouvez privilégier ce type de soin lorsque vous sentez que votre peau réagit de façon inhabituelle. Car si les cosmétiques classiques font un excellent travail sur des problématiques ciblées, ceux aux probiotiques font des miracles sur l’acidité et la re-colonisation de la peau. Vous savez tout !

You May Also Like